Motocross MXGP - Shanghai

Après Balbi et Lancelot, Larissa Papenmeier avec les hommes au départ du GP de Shanghai

Après Balbi et Lancelot, Larissa Papenmeier avec les hommes au départ du GP de Shanghai
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

En 2009, Mariana Balbi avait été la première femme à prendre le départ d’un GP de motocross. C’était dans la catégorie MX1, au GP du Brésil 2009. La Brésilienne, soeur du populaire Jorge Balbi, y avait même marqué un point face aux ténors du MX mondial dans un GP remporté cette année-là par Clément Desalle.

Balbi n’était pourtant pas la première femme de l’histoire à avoir voulu se mesurer aux hommes. En 2005 déjà, l’Italienne Stefy Bau avait tenté de se qualifier lors de son “Home GP”. Elle avait toutefois échoué dans sa tentative. En 2008, l’équipe porto-ricaine se présente au Motocross des Nations en Grande-Bretagne avec dans son équipe une femme, Tarah Zieger.

En 2013, Livia Lancelot avait tenté sa chance lors du GP de Losail mais avait été recalée par la règle des 108% établie alors par la FIM pour garantir la sécurité des pilotes en évitant de trop grandes différences de niveau. Elle avait alors tourné 12 secondes moins vite que la pole signée par Herlings. Elle avait par contre bel et bien pris le départ du GP de Thailande l’année suivante. Elle y avait marqué un point en seconde manche. Elle est ainsi devenue la deuxième femme à prendre le départ d’un GP.

Actuellement deuxième du championnat du monde féminin derrière Duncan avant la finale en Turquie les 7 et 8 septembre, Larissa Papenmeier s’envolera après cette ultime épreuve féminine pour Shangai. L’Allemande tentera en effet à son tour sa chance face aux hommes dans la catégorie MX2 sur la finale du championnat du monde de motocross.  Avec pour objectif de “finir les manches, prendre de l’expérience et, qui sait, marquer quelques points !»

A LIRE EGALEMENT  MXGP Lommel : les meilleurs moments en vidéo

 

Vos commentaires

Plus de motocross