Motocross/Enduro

“Événements de masse” : la FMB demande des précisions

“Événements de masse” : la FMB demande des précisions
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le 15 avril dernier, le gouvernement annonçait à la suite d’une séance du Conseil National de Sécurité qu’aucun événement de masse ne pourrait avoir lieu en Belgique avant le 1er septembre 2020. Dans la ligne de mire des autorités : les grands festivals musicaux qui animent chaque année l’été à travers tout le pays et brassent des centaine de milliers de personnes venus des 4 coins du monde.

Mais qu’en est-il des événements plus modestes, des événements plus locaux, ou encore des événements sur lesquels le respect des règles de distanciation sociale est envisageable ? La FMB et ses deux fédérations affiliées, la VMBB et la FMWB, ont envoyé une lettre conjointe, signée par les 3 présidents respectifs, aux autorités fédérales et régionales compétentes afin d’obtenir des précisions sur ce qui sera ou non considéré comme «événements de masse» et sera dès lors interdit jusqu’à la fin de l’été.

En outre, les fédérations et leurs dirigeants ont répertorié les caractéristiques spécifiques et obligatoires des activités motocyclises, telles que le port de gants, de vêtements de protection, d’un casque, le fait que ces activités sont exercées en plein air, etc. D’autre part, ils ont également donné des garanties en matière de contrôle de distanciation et de limitation éventuelle du nombre de spectateurs en fonction de la définition qui sera donnée au terme « événements de masse ». Tous espèrent faire du sport motocycliste un fer de lance de la reprise des activités sportives en Belgique, dès le début du déconfinement.

La prochaine réunion du Comité National de Sécurité nationale est prévue ce vendredi 24 avril 2020. La fédération, comme de nombreux organisateurs et pratiquants, espère obtenir plus de clarté pour l’organisation des événements prévus en mai, juin, juillet et août ainsi qu’au sujet de la possibilité de reprendre les entraînements.

A LIRE EGALEMENT  Auteur de la pole, Maxime Renaux n'a pas pris le départ à Riola Sardo

Ils ont également demandé que la conduite à moto sur la voie publique puisse à nouveau être autorisée le plus rapidement possible, sans oublier évidemment de souligner le fait que la priorité absolue en ce qui concerne la FMB, la FMWB et la VMBB reste la santé de chacun.

Une démarche constructive qui, espérons-le, pourrait permettre aux autorités et aux experts qui les entourent, de prendre en connaissance de cause des décisions qui permettraient une reprise des activités tout en offrant les garanties nécessaires pour la santé de tous.

Vos commentaires

Plus de motocross