Motocross MXGP

Team Honda HRC : “Nous nous tenons prêts à reprendre la course, où et quand que ce soit”

Team Honda HRC : “Nous nous tenons prêts à reprendre la course, où et quand que ce soit”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Comme toutes les autres, le team Honda HRC est dans l’expectative. Les Rouges attendent, sans savoir exactement quand reprendra enfin le championnat MXGP, interrompu brutalement après deux épreuves seulement à cause de la crise du coronavirus. Ils se tiennent prêts à reprendre la compétition à tout moment.

“Nous faisons en sorte d’être extrêmement flexibles sur tous les niveaux en ce moment”, explique Marcus Pereira. “Notre atelier est en Italie et est donc forcément fermé mais tout le monde sait ce qu’il faut faire pour être prêt dès que l’on recevra le feu vert pour la reprise du calendrier MXGP. Le calendrier a beaucoup changé ces dernières semaines. Chaque fois que nous élaborons un plan, une nouvelle mise à jour vient bousculer ce plan. C’est frustrant mais c’est pareil pour tout le monde en ce moment, pas seulement en motocross mais partout dans le monde, dans tous les sports et secteurs industriels. Nous devons juste nous assurer que tout le monde reste bien en sécurité et que nous serons prêts le moment venu”, poursuit le directeur du team officiel Honda en MXGP.

“Le prochain GP est prévu actuellement en Russie début juin”, embraye Pereira. “Mais juin est encore loin, les choses peuvent changer. Nous communiquons beaucoup, à la fois avec les membres de l’équipe ici en Europe et avec le HRC au Japon. Il est important que tout le monde dispose en permanence des dernières informations afin que nous puissions agir rapidement et efficacement lorsque que l’on pourra reprendre le chemin des circuits.”

“La fin de la saison ne sera pas facile mais je sais que le team HRC peut compter sur de vrais professionnels. Nous ferons le job !”

“Avec toutes les courses reportées plus tard dans l’année, cela signifie que le programme va être très chargé à un moment où normalement nous arrivons à sa fin”, expose-t-il encore. “La dernière course est maintenant le 22 novembre, soit près de deux mois après la date de fin habituelle, nous devons donc nous assurer que tout le monde soit dans le bon état d’esprit et que les pilotes soient mentalement et physiquement prêts à continuer de rouleur au meilleur niveau à cette époque de année. Il y a aussi des périodes où nous avons six courses consécutives, alors qu’en général nous n’en avons que trois, donc encore une fois, nous devons nous assurer que tout le monde est bien capable de faire face à cette situation exceptionnelle.  Ce ne sera pas facile, mais je sais que l’équipe HRC peut compter sur des personnes extrêmement professionnelles et que nous pourrons faire le job.”

A LIRE EGALEMENT  Chase Sexton et Jeremy Martin s'imposent à Washougal

“Tout le monde est de retour à la maison dans différentes parties du monde”, explique le manager. “Tous tentent de rester actifs et de rester impliqués, prêts à reprendre le travail lorsque le moment arrivera. Bien sûr, en ce moment, l’objectif principal est de rester en sécurité en ces temps difficiles, en espérant que la situation s’améliore bientôt. Personnellement, je suis en Italie où les règles de confinement sont très strictes. Ce n’est pas facile parce nous sommes habitués à voyager sans arrêt et à rencontrer des tas de gens en face à face, alors maintenant, être simplement à la maison et devoir tout faire à partir de là, ce n’est pas évident de s’y habituer. Mais on n’a pas le choix et nous faisons donc en sorte de fonctionner comme cela.”

Les pilotes du team HRC sont également de retour à la maison. Tim Gajser en Slovénie et Mitch Evans en Australie. “Nous avons décidé que Mitch retournerait chez lui dès que la situation mondiale est devenue plus tendue. Avec sa blessure, nous pensions tous que le fait d’être auprès de sa famille aiderait à son rétablissement. Quant à Tim, il reste généralement en Slovénie de toute façon, ce n’est donc pas différent de son habitude. Il dispose chez lui d’une salle de sport, il est donc capable de maintenir une routine assez normale et de maintenir son niveau de forme physique élevé en restant actif pendant cette période d’interruption forcée.”

Vos commentaires

Plus de motocross

  • Le motocross AMPL de Bertrix reporté

    Le motocross AMPL de Bertrix reporté

    La saison AMPL 2021 s’est ouverte ce week-end Wéris. Elle devait se poursuivre dès le week-end prochain avec l’épreuve de Bertrix. Malheureusement, pour répondre à la demande de la commune, …
  • Ken De Dycker au guidon d’une Fantic 2-temps Factory à Lommel

    Ken De Dycker au guidon d’une Fantic 2-temps Factory à Lommel

    Ken De Dycker avait récemment fait savoir qu’il espérait pouvoir rouler à Lommel au guidon d’une machine 2-temps. Il semble que Keeno, grand amoureux des machines 2-temps, ait trouvé chaussure …
  • MXGP : une épreuve de plus en Turquie

    MXGP : une épreuve de plus en Turquie

    Les 4 et 5 septembre prochains, le championnat MXGP sera à Afyon, en Turquie. Infront Moto Racing, le promoteur du championnat, vient d’annoncer ce mardi que la Turquie accueillerait finalement …
  • Opération nécessaire pour Roan Van De Moosdijk

    Opération nécessaire pour Roan Van De Moosdijk

    Roan van de Moosdijk a chuté à Loket ce dimanche. Le pilote F&H Racing s’est cassé le scaphoïde. Le Hollandais sera opéré de cette blessure, qui demande a être prise …