Motocyclisme

Jos Driessen reprend la barre de la FMB

Jos Driessen reprend la barre de la FMB
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Jos Driessen a été élu hier soir en tant que nouveau président de la FMB. Il exercera un mandat de 4 ans. Jos Driessen a précédemment été président de la FMB de 2004 à 2008 et de 2012 à 2016. Il entame donc son 3ème mandat et succède à Olivier Rougraff. Jos était membre du conseil d’administration FMB les 4 dernières années et est également membre du conseil de direction de la Fédération Internationale de Motocyclisme.

« Je voudrais d’abord remercier mon prédécesseur, Olivier, pour les efforts qu’il a déployés pendant son mandat de président FMB. La crise corona a actuellement un impact très important sur toutes nos activités. Nous espérons être en mesure d’organiser encore quelques épreuves et concentrations dans la plupart des disciplines cette année. C’est à la FMB et à ses Fédérations Affiliées de motiver et soutenir nos clubs”, a commenté Jos Driessen.

“Mais nous devons aussi profiter de cette crise pour préparer notre avenir. C’est pourquoi je voudrais élaborer, avec le bureau exécutif de la FMB, un plan stratégique pour la période 2021-2024. Ce plan doit fixer notre vision et nos objectifs et prévoir également les initiatives nécessaires pour les atteindre. Le but est de soumettre ce plan au Conseil d’administration début 2021 afin que nous puissions commencer immédiatement après à sa réalisation. Une évaluation sera prévue annuellement”, poursuit-il.

Jos Driessen succède à Olivier Rougraff.

“Je veux également moderniser nos statuts. Nos statuts doivent être un moyen pour permettre à notre organisation de fonctionner de manière moderne et efficace, avec une répartition claire des rôles entre la FMB et les fédérations affiliées.”

“Je voudrais utiliser les premiers mois de mon mandat pour établir les contacts nécessaires avec un certain nombre de partenaires externes importants pour la FMB. Je pense notamment à nos circuits de Zolder, Francorchamps et Mettet et à l’industrie (Febiac). Enfin, je voudrais renforcer la coopération avec les fédérations nationales de nos pays voisins.”

“L’organisation des compétitions pour les motos électriques continueront à prendre de l’importance et nous devons jouer un rôle de pionnier sur le domaine.”

“J’utiliserai également mes contacts internationaux au sein de la FIM et ses promoteurs pour l’organisation des épreuves du Championnat du Monde et du Championnat d’Europe dans notre pays. Je pense au Motocross of the Nations, au Championnat du monde de motocross solo et side-car, au Championnat du monde de Trial, au Championnat du monde d’endurance, au Championnat d’Europe MX 65/85, etc.”

“La discipline E-bike mais aussi l’organisation des compétitions pour les motos électriques continueront à prendre de l’importance et nous devons jouer un rôle de pionnier sur le domaine électrique.”

“Pour tous ces projets, je compte sur la collaboration de tous les organes FMB et sur le support de nos Fédérations régionales, Motorsport Vlaanderen et la Fédération Motocycliste Wallonne de Belgique. “, conclut le nouveau président de la fédération nationale.

Vos commentaires

Plus de motocross