EnduroGP

Le championnat du monde d’enduro se cherche un nouveau promoteur

Le championnat du monde d’enduro se cherche un nouveau promoteur
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

On savait de longue date que du changement se profilait. Dès l’été dernier en effet, la FIM annonçait avoir l’intention de travailler au futur de l’enduro mondial afin de replacer la discipline dans un climat propice à son développement. Alors que le championnat EnduroGP 2020 s’ouvre en France ce week-end, ABC Communication confirme que cette saison sera la dernière du promoteur français en ce qui concerne le mondial d’enduro. ABC reste par ailleurs aux commandes du championnat du monde SuperEnduro encore jusqu’en 2024 au moins.

Après avoir tenté en vain de trouver un terrain d’entente en juin 2019 avec KTM et les promoteurs du WESS (World Enduro Super Series), la FIM avait déclaré la guerre à cette coupe du monde parallèle. La fédé internationale avait alors indiqué qu’elle se préparait à lancer deux appels d’offres : l’un pour la promotion de l’EnduroGP, jusqu’à présent assurée par ABC Communication, l’autre pour la promotion d’une future Coupe du Monde d’Enduro Extrême.

Ce que l’on sait aujourd’hui, c’est que ABC ne sera plus promoteur de l’EnduroGP en 2021, saison durant laquelle la FIM entend assurer elle-même la promotion en attendant de confier les rênes du championnat à un nouveau promoteur qui ferait donc son arrivée en 2022.

“C’est avec grande tristesse, mais guidés par la raison que nous avons dû prendre la décision de ne pas renouveler l’accord de promotion du Championnat du Monde FIM d’Enduro et de ses Coupes du Monde à compter de la fin de l’année 2020 et de décliner la proposition de la FIM concernant l’année 2021”, regrette Bastien Blanchard. “ABC Communication est lié à l’Enduro depuis 2004 et a vécu une grande aventure dans cette discipline pendant toutes ces années. Nous avons été fiers d’apporter notre expérience, notre enthousiasme et notre professionnalisme à cette discipline de passionnés grâce à une équipe exceptionnelle qui a toujours donné le meilleur d’elle-même. Nous voulons remercier la FIM pour sa confiance depuis plus de quinze ans”.

Vos commentaires

Plus d’enduro