Enduro

Marc Fraikin et Thierry Klutz au départ du Honville Cross-Country au guidon d’une Rieju 300

Marc Fraikin et Thierry Klutz au départ du Honville Cross-Country au guidon d’une Rieju 300
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Marc Fraikin et Thierry Klutz seront ce week-end au départ du Honville Cross-Country. Avec l’objectif de prendre du plaisir à moto mais aussi de montrer le potentiel de la nouvelle Rieju 300 avec laquelle le duo liégeois a déjà participé aux deux premières épreuves du championnat BOXC.

La Rieju 300 faisait il y a deux semaines à Gouvy sa première apparition en Belgique. C’était à Gouvy. A son guidon, deux vétérans : Thierry Klutz et Marc Fraikin. 94 ans à eux deux, comme ils ne manquent pas de le rappeler.

“Je n’avais plus roulé à moto depuis près d’un an”, entame Klutz. “Alors, quand on m’a proposé de me mettre à disposition une Rieju 300 pour le championnat BOXC, je me suis dit que j’allais rouler seul car je ne me voyais pas être un boulet pour mon coéquipier. Et puis, j’ai appelé Marc. Comme moi, il n’avait plus roulé depuis longtemps mais il a de suite été ouvert à ma proposition. Sa motivation et son envie de se faire plaisir sur un circuit tout-terrain sont toujours intactes.”

Les deux hommes récupèrent la moto le mercredi avant l’épreuve, bouclent chacun 30 minutes à son guidon et se retrouvent donc au départ de l’épreuve de Gouvy, sans aucune pression mais bien décidés à donner “le meilleur de ce qu’ils ont encore à donner”.

“Après notre premier relai, on avait l’impression d’avoir déjà épuisé une très grosse partie de notre énergie…”

Avec une seule machine pour eux deux, ce qui leur a coûté évidemment pas mal de temps lors des ravitaillements, les deux Liégeois se surprennent à jouer les premiers rôles dès le début de course. Ils franchiront le drapeau à damiers, au terme de 4 heures de course, à la 11ème place. “Un résultat qu’on n’espérait pas”, commente Klutz. “On a terminé avec des crampes un peu partout et des bras en compote mais heureux d’être arrivés au bout car on doit avouer que, après notre premier relai seulement, on avait l’impression d’avoir déjà épuisé une très grosse partie de notre énergie.”

A LIRE EGALEMENT  Le Honville Cross-Country 2020 en 50 clichés

Une semaine plus tard, alors que les courbatures commencent à peine à disparaître, les deux hommes remettent le couvert à Joubiéval, deuxième étape du championnat BOXC. Avec un résultat encourageant puisque c’est cette fois en 8ème position qu’ils franchissent la ligne d’arrivée, avec le sentiment d’avoir été plus rapides et plus forts physiquement que le week-end précédent.

Une (re)montée en puissance que Klutz et Fraikin auront à coeur de confirmer ce week-end sur le fameux Honville Cross-Country, l’épreuve phare de la saison. Une épreuve que Klutz connaît comme sa poche pour l’avoir déjà remportée à 6 reprises consécutivement.

“La Rieju semble promise à un bel avenir. Elle a du potentiel.”

“Nous serons à Honville avec la ferme intention d’y prendre du plaisir avant tout et d’améliorer notre résultat ensuite”, poursuit Klutzy. “Notre objectif reste de démontrer que la moto est tout à fait à la hauteur des autres marques reconnues qu’elle entend concurrencer et je pense que c’est déjà chose faite à présent. La Rieju a du potentiel, c’est évident. Je pense que la marque est promise à un bel avenir pour peu que tout se mette bien en place. Pour le reste, on verra en fonction de ce que notre corps nous permettra. Mais une chose est certaine, c’est que nous  sommes heureux de remonter sur une moto tout terrain, de refaire de la compétition et de nous y donner à 100%.”

Vos commentaires

Plus d’enduro