Motocross

4 Heures de Lubumbashi : les Belges racontent leur expérience

4 Heures de Lubumbashi : les Belges racontent leur expérience
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Pour la 4ème année consécutive, Thierry Klutz était le week-end passé au départ des 4 Heures de Lubumbashi. Une épreuve organisée au profit d’associations locales qui soutiennent notamment des programmes de scolarisation des enfants en République Démocratique du Congo.

Un événement qui occupe à présent une place importante dans l’agenda comme dans le coeur du Liégeois. Cette année, il a eu l’occasion d’inviter à l’accompagner 3 pilotes belges qui sont donc partis avec lui à la rencontre de la population locale et à la découverte d’une épreuve très particulière. Jeremy Coen remettait le couvert après avoir accompagné Thierry en 2019 tandis que Daymond Martens et Tim Louis faisaient leurs premiers tours de roue en RDC.

On revient avec les quatre pilotes belges sur leur aventure africaine.

Thierry Klutz

“C’était une nouvelle fois une super expérience et un super accueil sur place. Très heureux que les 3 pilotes belges que j’ai emmenés avec moi se soient donnés jusqu’au bout en assurant le spectacle. Sans les soucis mécaniques qu’il a connus, Daymond aurait également joué les premières places. Jeremy et Tim se sont également montré généreux en laissant leur prime de résultat (500 et 200 dollars) au profit de l’asbl Mikembo.”

“J’ai pris le départ en 6ème position et après deux heures de course, je suis revenu troisième. A l’entrée de l’avant-dernier tour, mon moteur a commencé à moins bien fonctionner au point d’avoir du mal à atteindre le ravitaillement. On a alors changé de filtre et de bougie. Je repars néanmoins troisième mais la moto s est arrêtée à un demi tour de la fin. J’ai poussé avec l’aide d’une personne pour passer malgré tout la ligne d arrivée.  J”étais complètement cuit ! Et cela m’a coûté trois places puisque je passe au final sous le drapeau à damiers en 6ème position.”

Daymond Martens

“Quand je suis arrivé ici, le climat étais très chaud. Les premiers tours de roue se sont bien déroulés, les sensations étais bonnes. Peu après que le départ ait été donné, je me fais passer par Tim et Thierry car je ne connaissais pas la piste (longue de 12,5 kilomètres, ndlr). Au fil des tours, je commence à me lâcher mais après 2h20 de course une panne mécanique (pompe à essence) m’oblige à jeter l’éponge.”

“Evidemment, je suis très frustré car je n’étais pas venu ici pour en repartir comme cela. Je voudrais remercie Thierry et l’association qui nous a invités sur place de m’avoir permis de vivre cette expérience et de faire cette découverte.»

Jeremy Coen

“Pour ma part, c’était ma deuxième participation à Lubumbashi. Ce fut un réel plaisir de revenir avec un accueil toujours aussi chaleureux et des personnes formidables. Je remercie toute l’organisation et les personnes qui nous entourent durant tout le séjour, c’est vraiment agréable d’être ici. On a passé un super séjour avec Daymond, Tim et Thierry, sans qui je n’aurais jamais connu cette course. Bien sûr, merci à mes partenaires sans qui rien ne serait possible.”

“Une nouvelle fois, je commence le séjour parfaitement en explosant le chrono le jeudi lors du prologue. Samedi 11 heures, c’est le départ des 4 heures. Je pars en tête suite à mon chrono du jeudi.
Je réalise un bon premier demi tour mais je pars ensuite à la faute… je repars avec le guidon plié, je fais de mon mieux pour redresser la direction, mais je reste tout de même en tête de la course. Ensuite, je me suis concentré sur mon pilotage en tentant de me libérer et de jouer un maximum avec la moto. Ce qui a fonctionné à merveille puisque j’ai mené la course de bout en bout. Je suis vraiment heureux de gagner cette course qui est vraiment éprouvante, aussi bien sur le plan physique que mental.”

Tim Louis

“C’était assurément un voyage extraordinaire, une expérience de vie très enrichissante. Je tiens à remercier tous ceux qui y ont contribué. Je suis au final satisfait de ma 3ème place et heureux d’avoir disputé jusqu’au bout cette course très éprouvante de 4 heures en solo sous 30 degrés.”

“Chaque pilote partait un à un avec 10 secondes d’écart. Je partais en 5ième position et dés la fin du premier tour de 12km, j’étais revenu au contact du pilote qui était parti 3ième. Je me sentais à l’aise lors des premiers tours. Après un passage dans le bourbier, mes lunettes était repeintes et remplies d’eau, j’ai alors été obligé de m’arrêter pour essayer de les nettoyer. Mais sans y arriver… J’ai donc perdu pas mal de temps et j’ai dû repartir sans lunettes, cela a compliqué la fin de mon relais avec la poussière très épaisse. J’ai pu retrouver un rythme après mon passage aux stands en m’appliquant sur mon pilotage pour économiser mes forces tout en étant efficace en piste. Je finis la course en 3ième position et je remporte le classement MX2.”

 

Voir la galerie photos

 

Photos : Corine Bracops

 

Vos commentaires

Plus de motocross