Motocross - Lommel

Conditions d’exploitation plus strictes pour le circuit de Lommel

Conditions d’exploitation plus strictes pour le circuit de Lommel
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Zuhal Demir, la ministre flamande de l’Environnement, vient de délivrer un nouveau permis d’environnement pour le circuit de motocross « de Heeserbergen » à Lommel. Cependant, le nouveau permis impose des conditions d’exploitation plus strictes, essentiellement pour limiter les nuisances sonores.

Ce permis avait en fait déjà été accordé en avril 2020.Une plainte avait ensuite été déposée par un riverain, contraignant la ministre à remettre l’ouvrage sur le métier. Les avis de l’Agence de la nature et des forêts, du Conseil des échevins de Lommel et du Comité régional des autorisations environnementales sont heureusement resté favorables.

 

Dix événements peuvent être organisés chaque année sur le circuit de Lommel.

 

Un nouveau permis a donc été délivré. Mais il est plus strict que le précédent, en particulier en ce qui concerne les mesures à prendre par les exploitants pour limiter les nuisances sonores. Des aménagements sont imposés, comme le placement de dispositifs anti-bruit et la plantation de végétation aux abords du site.

Les horaires d’ouverture en semaine devront se situer entrer 13h00 et 19h00. Le week-end, le circuit doit fermer à 18h00. Un maximum de dix événements par an peuvent être organisés. Lors de ces événements, les horaires précédemment cités ne s’appliquent pas. Enfin, le circuit doit également être fermé un jour par semaine et un dimanche par mois au minimum.

Vos commentaires

Plus de motocross