Motocross - Olmen

Un nouveau permis d’environnement pour le Honda Park

Un nouveau permis d’environnement pour le Honda Park
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

En février, le permis d’environnement du Honda Park à Olmen avait été brutalement retiré par le Conseil d’État. Zuhal Demir, la ministre flamande de l’environnement, vient de marquer son accord pour la délivrance d’un nouveau permis qui permettra donc de remettre le circuit limbourgeois en service.

Les conditions d’octroi de ce nouveau permis sont cependant très strictes. Par exemple, seuls les entraînements seront possibles, les compétitions ne sont plus autorisées. Dans le même temps, un maximum de 20 pilotes est autorisé à rouler sur le circuit et les normes de bruit seront particulièrement sévères.

Demir délivre un permis pour un circuit pour motos très dynamiques (comprenez 2-temps et 4-temps adultes classiques) pour l’entraînement de 1800 mètres, un circuit débutant de 600 mètres pour les motos moins dynamiques (électriques, enduro, enfants) et un mini-circuit de 300 mètres réservé aux enfants.

La nuisance sonore des activités autorisées est jugée acceptable par la ministre. Il est vrai que des bermes avec des lisières boisées ont été aménagées autour du site, et au nord il y a aussi une bande forestière de 80 mètres. La zone résidentielle la plus proche est à une distance de 810 mètres.

Jusqu’à 9 compétitions par an sont possibles pour les machines moins dynamiques et électriques.

Bref, une situation qui n’est pas parfaite mais malgré tout une bulle d’oxygène bienvenue pour le motocross belge qui devrait donc pouvoir rapidement récupérer le bel outil que constitue le Honda Park d’Olmen.

 

Vos commentaires

Plus de motocross