Motocross MXGP – Teutschenthal | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le rapide mais très bosselé ‘Talkessel’ était envahi par environ 35.000 spectateurs ce week-end. Ceux-ci auront sans douté été heureux d’apprendre que l’organisateur allemand vient de signer un contrat de six ans avec Youthstream portant sur l’organisation des GP à Teutschenthal en même temps qu’il s’est vu attribuer l’organisation du Motocross des Nations en 2013.

En MX1, Cairoli avait signé la pole position le samedi en dépassant Nagl dans le dernier tour. On sentait par ailleurs qu’il était déterminé à dicter sa loi ce dimanche, ce qu’il a fait en remportant les deux manches haut la main. Nagl, qui a terminé second, n’a pas démérité devant son public mais il n’aurait rien pu faire devant le pilote italien. C’est avec plaisir qu’on a retrouvé un ‘Keeno’ plein d’allant et qui a réalisé une superbe seconde manche. Derrière, on a assisté à une bien belle bagarre entre les Philippaerts, Coppins et Desalle.

En MX2, Ken Roczen, quinze ans, est devenu le plus jeune pilote de l’histoire à remporter un GP! Il a devancé l’armada française avec un brio et une intelligence de course remarquables. Prochain rendez-vous la semaine prochaine pour une destination inédite, le circuit de Kegums, en Lithuanie.

MX1

Antonio Cairoli: “La première manche a été très nerveuse. J’avais perdu pas mal de temps derrière Coppins, ce qui avait permis à Nagl de faire le trou. Il a fallu que je me donne à fond pour revenir sur Max et le dépasser dans le dernier tour. Il faut dire que Max roulait à un rythme très élevé. En seconde manche, j’ai réalisé un bon départ en ne réalisant toutefois pas le holeshot car ce n’est pas évident lorsque Nagl est également au départ d’une manche. Mais, bon, partir second n’était déjà pas si mal. J’ai essayé de dépasser Max dès le premier tour mais il roulait vraiment trop vite. Lors du troisième tour, j’ai trouvé une trajectoire plus rapide pour le passer. Une fois devant, j’ai pu me créer une petite avance. Je n’arrivais pas à bien lire le panneau du team de sorte que j’ai continué à rouler à fond. Après Mallory Park, j’ai eu du mal à retrouver la condition, d’autant que je suis resté deux semaines sans m’entraîner. Maintenant, j’ai pu reprendre mon programme habituel et cela va nettement mieux. Au cours des semaines précédentes, j’avais dà» adopter un profile bas. On disait aussi que je roulais de façon trop agressive lors des duels de sorte que je m’étais assagi. En fait, j’essaie de rouler plus prorement et cela constitue pour moi une nouvelle source de motivation!”

Max Nagl: “Aujourd’hui, je voulais vraiment remporter la première manche, surtout qu’Antonio m’avait battu dans le dernier tour lors de la manche qualificative hier. Cependant, remporter cette manche m’a coôuté énormément d’énergie et je me suis retrouvé un peu fatigué lors de la seconde manche. J’ai atteint mon objectif en montant sur le podium de ce GP qui avait lieu chez moi et j’ai pris de bons points au championnat. Maintenant, je me retrouve à quatre points de David Philippaerts au championnat. Il faut aussi ajouter que ce GP a été très profitable aux pilotes allemands: Steffi Laier, Ken Roczen et moi, nous sommes tous les trios montés sur le podium. Nous avons également appris que le Motocross des nations 2013 aurait lieu à Teutschenthal. Tout cela est excellent pour notre sport. Je ne voudrais pas non plus oublier de remercier mon public qui m’a formidablement encouragé.”

Ken De Dijcker: “Cela fait plaisir de se retrouver à nouveau sur le podium. La première manche était décevante. En effet, mon départ avait été mauvais et je n’arrivais pas à dépasser. En plus, j’avais des problèmes avec mes lunettes. En seconde manche, cela a nettement mieux été et, grace à un bon depart, les choses étaient évidemment plus faciles. Le terrain était dur aujourd’hui et cela me convient bien. Physiquement, j’étais au point. Entre les deux manches, on a change les couronnes car la moto était presque trop puissante! J’avais l’impression, en première manche, de recevoir sans cesse des coups de pieds au c…! Après avoir réussi un bon départ, en seconde manche, je me suis retrouvé dans les trois premiers et j’ai tout de suite été à l’aise pour trouver le bon rythme puis pour augmenter celui-ci..”

David Philippaerts: “C’était difficile, aujourd’hui. Tout le week-end, en fait! On n’est jamais arrivés à trouver les bons réglages. Mes départs n’ont pas été bons mais je suis arrivé à dépasser pas mal de pilotes et je ne peux pas me plaindre de ma quatrième place au général. Le circuit était rapide et bosselé, donc assez dangereux. On pouvait facilement tomber.”

Josh Coppins: “Je suis épuisé. Cela faisait longtemps que je n’avais plus eu l’occasion de rouler deux belles manches comme je l’ai fait aujourd’hui. Mes deux départs étaient bons. La seule chose qui me chagrine, c’est le manque de vitesse en début de manche. Dans l’ensemble, cela allait nettement mieux. Le résultat de la seconde manche était moins bon que celui de la première manche mais le pilotage était encourageant. Je pense qu’on a revu le Coppins qu’on connaissait avant.”

Clément Desalle “Ce fut un week-end vraiment difficile! Malgré les modifications effectuées au circuit, passer un autre pilote y reste vraiment difficile. Je n’avais pas vraiment réalisé un bon départ en première manche. Quoiqu’il en soit, parti douzième, je suis remonté assez facilement jusqu’en sixième position. A la mi-course j’ai connu des problèmes avec mes roll-off. J’ai dà» laisser passer Philippaerts, mais, lors du tour, je suis parvenu à surprendre Tanel Leok. La deuxième manche fut pratiquement une copie conforme de la première. Une fois de plus, mon départ fut mitigé mais je suis encore parvenu à remonter. J’étais juste derrière Philippaerts, mais, juste avant l’arrivée, c’est Coppins qui m’a dépassé. Vraiment idiot mais, bon, ça c’est typique d’un GP raté.”

Tanel Leok: “Cela a été ‘comme ci-comme ça’. Cela aurait certainement pu être mieux. Le plus important, c’est que mes départs étaient bons. C’est la première manche qui a été la meilleure. En seconde manche, j’étais un peu à la peine. On aurait peut-être dà» choisir un autre pneu arrière mais, de toutes manières, mon pilotage n’était pas extraordinaire. Je suis déçu.”

Manuel Priem: “En première manche, je suis parti environ de la quatorzième place et je termine onzième. Le pilotage n’était pas mauvais mais je me suis accroché au deuxième tour avec Dougan et mon levier d’embrayage était complètement plié. Difficile de bien rouler dans ces conditions! A la fin, le bras du côté embrayage s’est mis à gonfler vu la manière dont je devais débrayer, le bras complètement vers l’avant. En seconde manche, je suis encore parti de la quatorzième place et je suis remonté à la onzième place. C’est alors que j’ai commencé à avoir mal aux bras. C’est à peine si je pouvais encore contrôler la moto. Enfin, je suis aujourd’hui quatorzième au classement provisoire, ce qui constitue à ce jour mon meilleur classement au championnat du monde.”

MX2

Ken Roczen: “Je ne sais pas quoi dire. C’est incroyable. Après mes deux premiers GP, je voyais déjà qu’un podium était possible avec un peu de chance. Je fais toujours le maximum et c’est vrai que j’espérais réaliser un podium ‘chez moi’. De là à gagner, il y a une marge que je n’aurais jamais pensé pouvoir franchir. Musquin allait vite mais je savais que je pouvais le dépasser. Sur la fin, j’étais conscient qu’une seconde place me donnerait la victoire au général de sorte que j’ai decidé de jouer la prudence. Toute cette attention qui m’est portée est inattendue et ce n’est pas toujours facile de donner aux gens ce qu’ils espèrent, bien que je fasse toujours de mon mieux!”

Marvin Musquin: ” Je ne roulais pas tellement bien et j’ai commis des erreurs. Je suis tombé et cela a été difficile de reprendre du terrain parce que j’avais un peu perdu mon rythme. En seconde manche, c’est Rui qui a réalisé le holeshot. Il était rapide mais je suis arrivé à le dépasser et j’ai mené la course jusqu’à ce que Ken Roczen me passe. En seconde manche, je me suis battu pour la victoire mais ce n’était pas aussi facile qu’en France. Ceci dit, j’ai pris de bons points et je suis content pour Roczen qu’il ait remporté ce GP qui avait lieu chez lui. Il est très jeune et il méritait de l’emporter.”

Rui Goncalves: “Ce fut un week-end difficile en ce qui me concerne. Je n’avais simplement pas le bon rythme. Il faut que je me remette à rouler comme je l’ai fait lors des précédents GP.”

Davide Guarneri: “C’était une journée bizarre. J’ai réalisé deux mauvais départs. En première manche, j’étais rapide et je suis parvenu à remonter à la quatrième place mais Boog était déjà trop loin que pour espérer obtenir la troisième place. En seconde manche, je suis parti au-delà de la dixième place mais je suis parvenu en poussant fort à revenir huitième au bout de deux tours. C’est alors que je suis tombé et je suis redescendu en quatorzième position. Après avoir dépassé un ou deux pilotes, je me suis apercu que les autres étaient déjà loin. Pour le moment, je manque de régularité. Si je deviens plus constant,je pourrai monter sur le podium.”

Nicolas Aubin: “Je ne roulais pas mal et j’essayais de ne pas commettre d’erreurs. J’ai réalisé deux bons départs mais j’ai été tassé à l’intérieur et je n’ai pas pu faire partie du top-trois. Nous avions travaillé sur la carburation pour ce week-end et la moto était très rapide. Il semble que cela permette de réaliser de meilleurs départs. Globalement, même si le résultat n’est pas bon, je sens qu’on va dans la bonne direction.”

Dennis Verbruggen: “Je rentre à la maison très satisfait. Depuis hier, je savais que cela serait difficile. En effet, aux qualifications, après être bien parti, je suis tombé deux fois. Cela n’était pas évident de partir en fin de grille sur un circuit pareil. Quoiqu’il en soit, je me suis donné à fond dans les deux manches et je crois avoir réalisé deux bons résultats.”

Vos commentaires

Plus de motocross

  • Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    En marge des classes mondiales MX2 et MXGP, les championnats EMX250, EMX2T et WMX (mondial féminin) se poursuivront également dans le sable de Lommel ce week-end. Avec pas moins de …
  • MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    Suivez chaque manche du championnat MXGP en live ! Timing et classements en direct, horaires complets du week-end, … tout ce qu’il faut pour suivre un GP en ligne sur …
  • Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    La veste softshell 24MX Team est un vêtement polyvalent qui peut être rapidement et facilement converti en gilet. La matière polyester résistante au vent et à l’eau, la doublure confortable, …
  • Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Infront Moto Racing a annoncé ce jeudi que le GP de Finlande, programmé les 21 et 22 août prochains, n’aurait finalement pas lieu. Les organisateurs reprogrammeront leur épreuve en 2022. …