12 Heures de la Chinelle - Franchimont

Pour son 40ème anniversaire, la Chinelle se met sur son 31

Pour son 40ème anniversaire, la Chinelle se met sur son 31
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Les 12 Heures de la Chinelle fêtent ce week-end leur 40ème anniversaire. Une édition pour laquelle les organisateurs ont tenu à mettre les petits plats dans les grands. Ces 9, 10 et 11 août, l’épreuve née en 1980 de l’imagination de Joël Robert se voudra encore plus festive qu’à l’accoutumée. Et en profitera pour faire un pas vers davantage de professionnalisme.

Si vous vous êtes déjà rendu à Franchimont, vous le savez : la Chinelle, c’est bien plus qu’une course de moto. C’est aussi une grande fête populaire où, en marge de la mythique épreuve d’endurance, se bousculent les animations en bord de piste. Un concert des Bervely Pils, une soirée Dj , des animations Red Bull, un circuit de mini quad pour les enfants, des baptêmes de l’air en hélicoptère,… sont encore une fois au menu cette année.

Pour la 40ème édition, l’organisateur Eventsee a décidé d’en faire encore plus.  Dans le prolongement du traditionnel coup de fusil tiré à minuit par le Bourgemestre de Philippeville Mr André De Martin et donnant le départ des 12 Heures, le public aura droit à un magnifique feu d’artifice. Pour mettre en avant la riche histoire sportive de l’épreuve et les hommes qui l’ont écrite, les anciens vainqueurs seront mis à l’honneur samedi soir et une exposition de veille photos de La Chinelle depuis sa création jusqu’à aujourd’hui sera organisée sous le chapiteau VIP.

“La Chinelle doit garder son esprit festif”

Pour aller plus loin dans le professionnalisme, Eventsee a aussi tenu a embellir la fameuse allée des stands installée sur l’esplanade de départ. Elle a donc proposé à tous les équipages une formule “clé sur porte” avec des stands tout équipés. “Nous voulions changer la formule pour garantir une une homogénéité dans les stands et ainsi embellir le site”, explique David Rossomme. “Cela a fait débat auprès de certains habitués de l’épreuve mais nous voulons investir dans le futur de l’épreuve afin de pouvoir la pérenniser. Notre but n’est certainement pas de fermer la porte aux amateurs, bien au contraire. La Chinelle doit garder son esprit festif. De notre côté, nous devons trouver des solutions pour faire face à l’explosion des coûts sur l’organisation d’un événement de cette ampleur.”

A LIRE EGALEMENT  Antoine Magain opéré avec succès

La Chinelle débute dès ce vendredi après-midi avec la présentation des équipages et la parade vers Franchimont depuis la place de Philippeville : voir le programme complet du week-end.

 

Texte et photos : Nicolas Martin

Vos commentaires

Plus d’enduro