Essai Fantic Enduro 2021

Essai Fantic 125 XE et 250 XEF : le retour gagnant ?

Essai Fantic 125 XE et 250 XEF : le retour gagnant ?
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

En enduro comme en motocross, on assiste au grand retour de Fantic. La marque italienne revit et affiche de sérieuses ambitions dans les deux disciplines et ses machines semblent avoir tout pour plaire. On le vérifie sur le terrain avec l’essai des modèles enduros XE125 et XEF250. Autant l’écrire sans détour, nous n’avons pas été déçus !

C’est en 1968 que Mario Agrati et Henry Keppel (deux anciens collaborateurs de chez Garelli) créent la marque FANTIC. Dans les années 70 et 80, ils connaissent leurs années de gloire avec trois titres mondiaux en trial, puis plusieurs titres internationaux dans la catégorie enduro.  La suite sera moins glorieuse puisque le constructeur italien va rencontrer des difficultés financières qui mèneront la marque à la faillite en 1998.

En 2003, Fantic est racheté par Federico Fregnan, un industriel italien passionné de la marque et d’enduro. Ce dernier renouvelle la production et redonne vie à plusieurs modèles phares de la marque tout en lançant de nouveaux modèles destinés à renouer avec le glorieux passé de la marque en enduro.

En 2012, Fantic commercialise une enduro de 50 cm3 2-temps réputée pour ses performances et ses qualités dans le milieu, ainsi que d’autres modèles enduro 2-temps et 4-temps.

Un nouveau chapitre de l’histoire de la marque s’est ouvert en 2014, lorsque Fantic est racheté par Venetwork, un groupe d’investisseurs de Vénétie. La gestion de l’entreprise est depuis confiée à Mariano Roman, ancien directeur technique d’Aprilia et de Guzzi.

Aujourd’hui, grâce au partenariat avec Yamaha, Fantic Motor revient sur le marché avec une nouvelle gamme enduro de haute technologie, et toujours avec une image associée au soucis du design et à la passion pour le tout terrain.

C’est en 2019, à l’occasion de la mecque des salons offroad en Italie, que Fantic dévoilait ce qui devait être le futur de la marque, la XE 125.  Construite sur la base d’une Yamaha YZ 125, nombreux se demandait à l’époque si ce projet allait voir le jour.  Depuis la fin de l’année 2020 c’est chose faite, et aujourd’hui grâce à JF-Racing et SM Bike, nous avons pu non seulement tester la 125 2-tps, mais aussi une des toutes premières 250 4-tps tout juste débarquée sur le sol belge.

“Des japonaises rebadgées ou de vraies machines d’enduro développées chez Fantic ?”

Nous avons réalisé ces essais en deux parties. Nous avons d’abord pu parcourir quelque 70 km dans la campagne brabançonne par des températures assez fraîches et sous quelques giboulés de mars. Une semaine plus tard, nous nous sommes retrouvés au sein d’un domaine boisé privé sous un magnifique soleil de fin d’hiver, avec au programme deux belles petites spéciales à la fois rapides et techniques, de quoi nous permettre de juger au mieux les deux motos.

Est-ce que les italiennes ne sont que des japonaises rebadgées ou avons-nous à faire à de véritables motos préparées par les ingénieurs de chez Fantic ?  On vous dit tout sur les belles italiennes !

XEF 250

D’entrée de jeu, nous nous sommes posés plusieurs questions, dont la principale : la XEF 250 est-elle une simple version rebadgée de la WRF 250 (comme on sait le faire en Autriche), ou est-ce que Fantic nous offre une réelle alternative plus « typée racing » que la Yamaha ?

Il ne nous a pas fallu longtemps pour répondre à nos interrogations, les italiens nous ont bien préparé une 250 4-tps réglée aux petits oignons. On retrouve dans la Fantic tout le savoir-faire et l’expertise que la marque possède dans cette discipline depuis des années.

“Il n’y a rien à redire. On garde la moto telle qu’elle est !”

Cela risque de vous paraître assez radical et simple comme avis, mais nous avons trouvé cette moto … parfaite.  D’habitude, à la sortie de sa caisse, nous avons toujours une remarque ou l’autre à faire afin de trouver l’entière satisfaction de la moto, sur cette 250 4-tps, c’est bien la première fois que nous n’avons strictement rien à redire. C’est simple, on garde la moto telle qu’elle est. Bien entendu il vous faudra peut-être prendre le temps de régler les leviers, le guidon et le sélecteur à votre meilleure convenance, mais une fois ces opérations de base faites, un coup de démarreur et vous pouvez partir tant en balade qu’à la chasse aux chronos.

L’ergonomie est sans reproche, on trouve toute de suite une bonne position de pilotage. Les commandes, la selle, les suspensions, rien ne mérite une critique, la prise en mains est directe, intuitive, facile.

Si la base de la WR-F est déjà une bonne référence, sur la Fantic on ressent clairement le travail accompli par les ingénieurs italiens. Un travail précis de mise au point du moteur a été effectué, il est rond, souple mais aussi très vif, il vous emmènera partout sans rechigner et sans vous allonger les bras.

A aucun moment nous n’avons eu le sentiment de manquer de puissance, que ce soit dans les chemins roulants ou dans les spéciales lentes et techniques. Ce moteur est équilibré et performant à tous niveaux.

Quant à la partie cycle on retrouve le comportement stable et rassurant de la Yamaha, les suspensions offrent des sensations plus onctueuses que sur la WRF, là aussi on ressent le travail des italiens.

En conclusion, cette XEF 250 risque de faire mal. Avec un design propre à la marque plutôt réussi, une base éprouvée et fiable, rajoutez-y le savoir-faire de passionnés et de connaisseurs, vous arrivez à ce qui risque de devenir un futur bestseller.

XE 125

Le XE 125 proposée par Fantic est la version XC (XCountry) et non YZ (MX).  Si nous avons déjà eu l’occasion d’essayer une YZ 125 endurisée par MX Action, c’était nos premiers tours de roues avec cette version XC. Whaou ! Quelle sensation de légèreté dans les passages étroits, que ce soit dans les virolos serrés, ou dans les passages techniques, cette 125 nous a emballé. Le travail effectué sur les suspensions rend la moto très confortable mais surtout beaucoup plus fun dans les portions typées enduro que la version YZ.

Malgré sa faible cylindrée, le moteur est disponible en bas, on trialise en première ou en seconde et le moteur tracte étonnamment bien pour une 125. On en vient à se demander comment les ingénieurs de chez Fantic sont parvenus à trouver autant de couple à bas régime sans perte à mi et haut régime.  Quel plaisir de tester une vraie 125 enduro !

Le seul reproche qu’on pourrait faire à cette 125, c’est d’avoir conservé la boite cross limitant la vitesse de pointe en mode balade.  Côté pratique, l’accès au filtre est à revoir car il n’est possible d’y accéder qu’après avoir retiré la batterie. Par contre on notera que le réservoir embarque un litre de plus tout en restant aussi fine entre les jambes, une bonne chose pour les balades.

On termine avec un point commun aux deux motos, les lignes d’échappements Arrow.  Tant la 125 que la 250 ont bénéficié d’une collaboration étroite avec le spécialiste des échappements italien Arrow. Les performances sont au rendez-vous tout en gardant un volume sonore acceptable et agréable à l’oreille pour les connaisseurs.

Vous l’aurez compris, que ce soit la 125 2-tps ou la 250 4-tps, nous sommes tombés sous le charme des belles italiennes. C’est plutôt rare de tester des motos qui d’entrée de jeux nous emballent.

Si vous cherchez une 125 2-tps ou une 250 4-tps, que ce soit pour la balade, pour le fun, ou pour les chronos, vous ne serez pas déçus pour les nouvelles Fantic.  Si vous n’avez aucun intérêt pour ces deux cylindrées, au vu de ce qu’on vient de tester on ne peut que vous conseiller de patienter tant le travail des ingénieurs italiens semble payer.  Nous sommes déjà impatients d’essayer les futures motos qui arrivent : une 250 et 300 2-tps (à injections) ainsi qu’une 450 4-tps.  La gamme devrait encore s’élargir par la suite puisque à terme le catalogue Fantic devrait proposer au total près de 9 modèles (MX et Enduro).

Nous avons profité de la présence de Edouard Charles de Moor pour lui demander son avis sur les deux motos :

« Je connais bien la Yamaha puisque c’est ma troisième WRF 250 (2018/2019/2020). Je trouve la Fantic très jolie, elle ressemble évidemment très fort à ma Yam, mais on remarque immédiatement qu’un travail a été fait pour affiner la moto. L’habillage propre à Fantic se démarque avec des gardes boue différents, une très belle plaque phare avec une optique de qualité, c’est qui est plutôt rare sur une moto d’enduro d’origine. J’ai également apprécié l’accroche de la selle.  Avec son guidon Renthal fatbar d’origine, la position de conduite est identique à ma WRF, par contre je serais curieux de connaître le poids exact des deux motos car la Fantic me semble plus légère.  Au niveau du comportement, c’est très maniable et stable, le cadre Yam est connu et reconnu pour ses qualités.

Les settings des suspensions choisis par Fantic fonctionnent très bien, elles ne nécessitent donc pas forcément une préparation, ce qui n’est pas le cas de toutes les motos.

L’application pour la 250 4-tps permet de jouer sur les performances et la puissance de la moto. J’ai essayé les différentes cartographies disponibles, mais c’est avec le mode SOFT que j’ai pris le plus de plaisir.  Dans cette configuration, la moto tracte comme il faut sans mettre les bras en compote. Je pense que même en course, avec cette cartographie, on pourra tirer son épingle du jeu car elle permet d’être plus propre dans les trajectoires sans se laisser embarquer par la puissance.

Quant à la ligne d’origine Arrow, là aussi on sent que les ingénieurs ont bien travaillé pour libérer la moto à tous les régimes.

Pour conclure avec cette XEF 250, si on me demande de citer les points positifs, je dirais que c’est une moto prête pour la course si on la compare à une WRF sortie de caisse qui demandera une petite préparation, et au niveau prix, elle est très bien placée !

Les points négatifs … j’ai beau y réfléchir, je n’en vois pas, j’ai vraiment pris mon pied ! »

« Concernant la XE 125, j’avoue que je ne suis pas du tout un pilote 2-tps.  Je suis habitué au frein moteur du 4-tps et j’ai vraiment du mal à trouver la meilleure plage d’utilisation avec les 2-tps en général. Ceci dit il faut reconnaître que cette petite 125 démontre d’une belle vivacité et disponibilité, dans les tours c’est très jouette et finalement on trouve ses marques assez facilement.  Pour les jeunes qui veulent débuter en enduro, c’est certainement une moto qui devrait plaire »

APP WiGET

La XEF 250 est une moto connectée. Tout comme Yamaha, FANTIC vous propose une application afin de changer la cartographie de votre moteur. De SOFT, à HARD en passant par STANDARD, vous aurez le choix.  Vu les conditions glissantes, nous avons roulé en mode SOFT, celui-ci offrait la meilleure traction. Sur un terrain MX, le mode HARD vous donnera plus de répondant. En balade ne vous torturez pas l’esprit, le mode SOFT vous offrira tout ce dont vous aurez besoin. Et si vous avez une âme d’ingénieur, vous aurez tout le loisir de modifier toutes une série de paramètres spécifiques.

CE QUI CHANGE

XE 125 : homologation EURO5, base XC, culasse différente (rapport volumétrique, forme du dôme), carburateur et boisseau modifiés, ligne complète ARROW développée en collaboration avec Fantic, alternateur plus puissant, boitier CDI GET/FANTIC Racing avec cartographie spécifique enduro, réservoir 9L, suspensions modifiées, faisceau électrique complet avec batterie, plaque phare led, compteur complet (kilométrique avec trip, compteur horaires etc …), protèges mains, housse selle racing double grip.

XEF 250 : homologation EURO5, plastiques affinés pour un meilleur maintien de la moto entre les jambes, ligne complète ARROW développée en collaboration avec Fantic, arbres à cames modifiés, boitier GET/FANTIC avec application smartphone, suspensions modifiées, faisceau électrique revu et modifié, plaque phare led, compteur complet (kilométrique avec trip, compteur horaires etc …), protèges mains, housse de selle racing double grip.

KIT RACING & ACCESSOIRES

Fantic a annoncé, d’ici quelques semaines, la commercialisation d’un kit racing pour chaque moto, ainsi qu’une large gamme d’accessoires qui permettra de personnaliser et de rendre encore plus radicale les motos.

Tarifs & disponibilité

  • XE 125 : 8.490,- EUR TVAC
  • XEF 250 : 9.490,- EUR TVAC

Disponibilité : en stock

Infos : jfcabu@hotmail.coms.m.bike@hotmail.com

Texte & photos : Frédéric David

Vos commentaires

Plus d’enduro