Published On: 23 juin 2024

Un motocross sur le circuit de Nismes, c’est toujours l’un des moments « événements » du calendrier belge. Rouler sur un circuit renommé dans le monde entier grâce à plusieurs GP et surtout au Motocross des Nations 1997 remporté par l’équipe belge devant une foule exceptionnelle est une opportunité que de nombreux pilotes ne veulent pas manquer. Cet été, une grande épreuve avec la FMB, la FMWB, le FPCNA, la VMCF et le BOTC y est prévue les 7 et 8 septembre. 

Sauf que, voici quelques jours, la nouvelle s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux : l’organisation d’une épreuve en 2024 était devenue impossible. Claude Danis, à la tête de l’organisation, laissait en effet entendre qu’il ne serait pas en mesure d’assurer l’organisation de l’épreuve en septembre 2024. Depuis, il semble heureusement que la situation ait évolué rapidement.

« En début de semaine passée », nous explique Claude Danis, « j’ai dû prendre la décision de renoncer à organiser en 2024 à Nismes. Je ne pouvais plus attendre afin de ne pas engager des frais inutiles pour le club. J’étais principalement confronté à deux problèmes : d’une part, le manque de bénévoles pour me supporter dans l’organisation, d’autre part les pierres qui ressortent en grand nombre sur le circuit suite à son renivellement l’an dernier. Sans solution, je ne pouvais pas faire autrement que de renoncer. »

Mais c’est alors qu’il s’était résigné que Claude Danis a eu la bonne surprise d’entrevoir des pistes de solution pour chacun de ces deux problèmes. « Suite aux premières publications sur les réseaux sociaux, j’ai été contacté par une foule de personnes qui se sont proposées pour m’aider dans l’organisation », explique l’organisateur. « C’est assez inattendu et très motivant, cela me pousse évidemment à reconsidérer ma position quant à l’annulation de l’épreuve. Je multiplie depuis quelques jours les contacts pour vérifier les solutions qui nous permettraient d’organiser malgré tout en septembre. Du côté des fédérations, le week-end est encore libre pour Nismes, organiser cette année est donc encore possible. »

 

Quant à la question des pierres qui ressortent sur le circuit, tracé dans une ancienne carrière, rappelons-le, Claude Danis explique que « il n’est pas possible de remettre de la terre sur la piste car nous ne disposons pas du permis nécessaire pour cela. Par contre, j’ai rendez-vous dans les jours qui viennent avec un entrepreneur qui pourrait broyer les pierres, ce qui permettrait donc de régler le problème sans avoir à ajouter de terre. »

A lire également :   Motocross US : troisième succès consécutif pour Chase Sexton à Washougal

De bonnes nouvelles donc et, on l’espère, une confirmation pour l’édition 2024 du motocross de Nismes qui ne tardera pas à arriver. On croise les doigts !

A lire également :   MXGP à Loket : triplé belge dans la manche qualificative MX2