Interview Cédric Cremer | Des ambitions désormais européennes pour Cédric Crémer

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

De retour de l’ouverture de la première manche du championnat d’Europe d’enduro en Italie, Cédric Cremer nous confie ses impressions. Vainqueur de sa catégorie, le pilote KTM s’est donc installé aux commandes du championnat et ne compte bien sà»r pas en rester là . Il évoque avec nous la suite (plutôt chargée…) de sa saison.

Tu reviens directement d’Italie. Tu as surpris pas mal de monde en revenant avec la tête du championnat. Explique nous en quelques mots les moments forts de ce week-end.

Cédric Cremer: “En fait, j’ai été le premier surpris. Je savais que j’avais le potentiel pour rouler devant mais j’allais à  Arsiè sans objectif particulier. Au vu du calendrier belge, nous ne devions normalement pas participer au championnat d’Europe cette année. Je ne m’étais donc pas du tout préparé pour cette course et je suis parti “à  l’aventure” avec un ami, Herman Gerrekens. C’est d’ailleurs assez drôle car c’est lui qui m’a fait découvrir la compétition en motocross quand j’avais 15 ans, avec lui que j’ai remporté mes premières victoires et maintenant voilà  que je gagne une manche du championnat d’Europe avec son aide. J’espère qu’il va pouvoir se libérer plus souvent! (rire)

Le moment fort de ce week-end? C’est quand je suis sorti de la 3ème spéciale. J’ai vu que le clan italien attendait avec impatience mon chrono et quand il est sorti sur l’afficheur, ils ont commencé à  m’applaudir. Je ne connaissais pas mon classement mais à  ce moment là , j’ai réalisé que j’étais bien.

C’était aussi sympa de me retrouver là , au milieu du parc fermé, avec mon pote, une bouteille d’eau et une orange pour seule assistance et de faire la “nique” aux grosses structures super équipées. Même si ce n’est pas l’idéal, on s’entend bien….(rire)”

Tu as déjà  un joli palmarès mais gagner une manche du championnat d’Europe, c’est quelque chose de particulier. Est-ce ton meilleur souvenir?

Cédric Cremer: “Assurément, oui! Même si les 6 jours au Portugal en 2009 ou ma 13ème place au Touquet l’année passée me laisseront d’excellents souvenirs également. La différence, c’est que, pour ces épreuves, je m’étais préparé physiquement et mentalement pendant des mois. Ici, je ne m’attendais pas du tout à  revenir avec un tel résultat. C’est d’autant plus agréable.”

Tu es maintenant en tête du championnat d’Europe Senior E2 et 7ème au scratch, on imagine que tu vas revoir quelque peu ton programme. Comptes-tu participer au reste du championnat?

Cédric Cremer: “J’espère effectivement pouvoir m’organiser, rassembler les budgets qui n’étaient pas prévus au départ et participer aux trois manches restantes en Estonie et Lettonie fin juillet puis en Slovaquie à  la mi-aoà»t. Et puis je sais que je peux compter sur mon équipe, le team KTM HVT/MXMAG. Ils ne sont jamais très loin pour m’épauler. En tout cas, ce serait vraiment dommage de rater une telle opportunité…”

Et bien justement, la question que tout le monde se pose: quelles sont tes ambitions pour les saisons à  venir? Tu as déjà  un beau palmarès à  ton actif et tu n’as que 26 ans, ce qui est relativement jeune pour la discipline. Le Championnat du Monde, c’est encore possible?

Cédric Cremer: “Depuis que j’ai débuté l’enduro il y a 4 ans, j’en rêve bien entendu. Je pense que j’ai le potentiel. Je l’ai notamment prouvé aux “6 days” au Portugal en réalisant quelques très bons chronos (11ème au classement final en E1, ndlr). Mais cela ne suffit pas! Pour se lancer dans l’aventure, il faut une véritable structure à  ce niveau. Qui sait, un beau résultat final au championnat d’Europe pourrait peut-être m’ouvrir des portes pour la saison prochaine…”

Hormis l’Europe et le championnat de Belgique, quel sera le reste de ton programme pour la deuxième partie de saison? On sait que tu participeras notamment aux 12 heures de la Chinelle et aux 6 Days en Allemagne. Peux-tu nous en dire plus?

Cédric Cremer: “Effectivement, pour les 12 heures de la Chinelle, KTM Belgique et moi-même sommes en contact avec deux pilotes hollandais pour monter une équipe de “pointe”. Mais rien n’est encore fait pour l’instant. De plus, la manche européenne en Slovaquie se déroulera juste une semaine après la Chinelle. Il faudra voir s’il est possible de tout agencer. Mais je ne suis pas du genre à  m’épargner pour une course ou l’autre. Si on trouve un arrangement, je serai bien présent à  la Chinelle et motivé à  100%.
Quant aux “6 jours” en Allemagne, c’est prévu de longue date. Je me réjouis déjà  d’y être avec le clan belge d’autant qu’on aura une chouette petite équipe cette année. Par ailleurs, il est également prévu que je participe à  une ou deux manches du championnat X-Country allemand. Mon programme est bien chargé!

Des remerciements à  formuler?

Cédric Cremer: “Bien entendu! Je remercie mes sponsors KTM Belgique, MOTOREX, DUNLOP, HOTMOTORBIKE et EXELIO mais également notre manager Vincent Hercot qui fait tout pour me mettre dans les meilleurs conditions et Herman Gerrekens qui m’a accompagné en Italie et qui m’a été d’une aide précieuse.”

Vos commentaires

Plus d’enduro

  • Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Après les épreuves de Lierneux et d’Epernay, le championnat de Belgique d’enduro se poursuivait ce dimanche avec sa troisième épreuve disputée au départ d’Erize-la-Petite, en France. Le Moto Club de …
  • Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Comme chaque année, les ingénieurs Husqvarna ont collaboré étroitement avec les pilotes et le staff des teams officiels de la marque engagés sur les championnats les plus relevés de la …
  • BOXC : le calendrier 2021 modifié

    BOXC : le calendrier 2021 modifié

    Le calendrier BOXC 2021 évolue. Non seulement avec le changement de date de l’épreuve de Bêche, avancée au 24 octobre suite à l’annulation de l’enduro FMB de Walcourt, mais aussi …
  • L’enduro de Walcourt annulé

    L’enduro de Walcourt annulé

    Le club de Dinant s’apprête à recevoir les pilotes du championnat de Belgique d’enduro le 19 septembre prochain. Une épreuve un peu plus courte que d’habitude, avec seulement deux spéciales …