Enduropale du Touquet 2013 | Moussé remporte un Touquet chahuté

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Pour cette édition 2013 du Touquet, la météo semblait être au rendez-vous: pas de neige et de sol gelé comme l’année précédente. En revanche, de gros doutes se posent quant aux fortes rafales de vent qui précipitent le retour de la mer sur la plage. Comme cela avait déjà  été le cas la veille pour la course réservée aux quads, les caprices de la météo – et leur influence sur la marée – ont contraint la direction de course d’écourter l’épreuve de plus d’une heure. Désigné vainqueur dans la confusion générale, Jean-Claude Moussé remporte sur le tapis vert un second succès consécutif sur la Côte d’Opale, le 4ème de sa carrière. Mais c’est certain, on n’a pas fini de débattre au sujet de ce Touquet 2013. Car dans le clan de Milko Potisek, on était certain de tenir la victoire…  

Adrien Van Beveren, auteur du holeshot et premier leader de la course, est suivi de près par Milko Potisek et Damien Prévot. Le tenant du titre, Jean-Claude Moussé, est quant à  lui auteur d’un départ prudent et pointe en sixième position à  la fin du premier tour. Devant, la cadence est donnée par les pilotes Yamaha qui impriment un rythme très soutenu et le premier coup de théatre surgit au second tour avec la chute de Milko Potisek qui s’accroche avec deux attardés et laisse Van Beveren, Prevot et Moussé en tête de la course. Prévot, certainement l’homme le plus rapide aujourd’hui, joue de malchance et va chuter à  plusieurs reprises, parfois tout seul, parfois suite à  des erreurs de précipitation.

A mi-course, un trio semble se détacher pour la victoire avec au commandement de la course Moussé devant Van Beveren et Prévot. Plus loin, les pilotes belges sont présents dans le top-20 avec Julien Lieber (5ème) Thierry Klutz (12ème) et Ricky Klaus.  Steve Ramon, vainqueur en 2011, pointe en vingt-et-unième à  deux minutes du leader.

Le retour de la pluie rend la course de plus en plus compliquée tant pour les pilotes que pour les spectateurs, venus en masse derrière les barrières du circuit. Le premier à  faire les frais de cette mauvaise météo est le pilote Yamaha Van Beveren qui va devoir passer plusieurs fois par les stands à  cause de problèmes de lunettes; il rétrograde en troisième position et lutte en fin de course avec Prévot dont la machine porte les stigmates de nombreuses chutes. Potisek profite ainsi de ces ennuis pour revenir à  une confortable seconde place, non loin du leader Moussé que l’on pense voir filer vers la victoire.

Moussé baisse de rythme

Malheureusement, en proie également à  des problèmes de lunettes, Moussé est contraint à  baisser de rythme, cherche de l’aide (il demande même une paire de lunette à  un pilote) et voit Potisek revenir sur lui puis le dépasser deux virages avant la ligne d’arrivée.

C’est précisément à  ce moment là  que la course prend une nouvelle tournure. Le commissaire de course agite le drapeau rouge au passage de Moussé, soit après (ou pendant) le passage de Potisek qui effectue un tour supplémentaire pour -comme il le dit lui-même- “assurer le coup”. Dans la confusion la plus totale, les journalistes se précipitent tour à  tour auprès de Moussé puis, vingt minutes plus tard, chez Potisek qui passe la ligne d’arrivée et exulte les bras en l’air.

Personne ne sait qui de Moussé ou de Potisek est le vainqueur de cette édition 2013 et après plus de cinquante minutes de délibération, le jury attribue finalement la victoire à  Moussé devant Potisek et Adrien Van Beveren.

Lahousse meilleur Belge, abandon pour Lieber

Du côté belge,  Tom Lahousse est le mieux classé avec une 10ème place finale devant Thierry Klutz (12ème) et Ricky Claus (14ème). Vainqueur en 2011, Steve Ramon se contente d’une modeste 21ème place. Quant à  Julien Lieber, des ennuis mécaniques l’ont contraint à  l’abandon alors que le pilote Suzuki semblait pouvoir jouer dans le top-5. Dommage…

Triplé Yamaha cette année, tout comme à  Hossegor. La marque aux 3 diapasons rend donc un formidable hommage à  Jean-Claude Olivier, disparu il y a quelques semaines. Après une épreuve 2010 remportée par Mickael Pichon sur décision du jury (échappement non conforme pour Yves Deudon), c’est la deuxième fois en cinq ans que le jury à  dà» délibérer pour désigner un vainqueur. Une victoire qui risque de faire couler beaucoup d’encre dans les jours qui viennent…

Texte: M.Capton | Photo: CDS

Résultats

1.Mousse (Yamaha) ; 2.Potisek (Yamaha) à  1’01”380 ; 3.Van Beveren (Yamaha) à  1’26”040 ; 4.Prevot (Kawasaki) à  2’34”800 ; 5.Meo (KTM) à  3’02”890 ; 6.Vergriete (Yamaha) à  3’28”310 ; 7.Aubin (Honda) à  3’28”970 ; 8.Degousee (Yamaha) à  3’56”300 ; 9.Fura (Kawasaki) à  6’21”790 ; 10.Lahousse (Yamaha) à  8’18”610 ; 11 BLANCHARD Florent 8:37.514; 12 KLUTZ Thierry 9:18.298;… 14 CLAUS Ricky 12:13.369;…21 RAMON Steve 16:08.209;…46 LANCELOT Livia 1tr+1:58.691;…

Vos commentaires

Plus d’enduro

  • Vidéo : interview Erik Willems

    Vidéo : interview Erik Willems

    Yves Utens interroge Erik Willems au terme d’une manche de championnat de Belgique d’enduro à Dinant durant laquelle le pilote Husqvarna a été le seul à pouvoir maintenir Antoine Magain …
  • Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    De retour de blessure, Antoine Magain vient de remporter les deux dernières épreuves disputées dans le cadre du championnat de Belgique, à Verdun puis à Dinant. L’officiel Sherco n’est pas …
  • Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    L’avant-dernière épreuve du championnat de Belgique d’enduro se disputait ce dimanche à Dinant. Un parcours plus court que d’habitude, deux spéciales par tour seulement au lieux de 3 les années …
  • Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Après la saison cross passée au guidon d’une Kawasaki, Daymond Martens change de couleur pour la saison de sable. C’est en effet au guidon d’une Honda du team Dafy Michelin …