Motocross

Dorian Deville : “tenter de nouvelles expériences”

Dorian Deville : “tenter de nouvelles expériences”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Dominateur la saison passée sur le championnat Inters MX2 de l’AMPL, Dorian Deville avait envie d’élargir son horizon. Ce sera chose faite cette année puisqu’il s’apprête à vivre de nouvelles expériences cette saison, essentiellement en France. La saison a d’ailleurs déjà débuté pour le pilote Yamaha Anquety Motor Sport.

“Pendant l’hiver, j’ai beaucoup réfléchi seul afin de savoir ce que je voulais faire en 2018”, explique Dorian Deville. “Après quelques entraînements hivernaux et beaucoup de préparation physique en dehors de la moto avant l’ouverture des championnats, je me suis rendu compte que je voulais goûter à de nouvelles expériences pour continuer à progresser au niveau de la vitesse et de mon pilotage.”

“Après avoir discuté avec mes parents pour savoir si je pouvais m’inscrire et tenter ma chance sur tout le championnat français National MX2”, poursuit-il, “et pourquoi pas essayer une ou deux épreuves Elite MX2 pour commencer afin d’être fixé directement sur mes capacités. Ce que mes parents ont accepté.”

Dorian Deville (ici aux côtés de Morgan Kintziger) a dominé la saison AMPL 2017 chez les Inters MX2.

Dès le deuxième week-end de mars, la saison française débutait pour Dorian. “A partir de là, je me suis aligné sur ma première épreuve National MX2 à Illats (Bordeaux) les 10 et 11 mars. Je fais le 7ème meilleur temps de mon groupe le samedi. Le dimanche, en première manche, je sors dans les dix premiers et je tombe dans le premier tour. Je repars dernier pour remonter à la 19ème place. En deuxième manche, je pars dans les 25, je ne fais ensuite que remonter pour atteindre la 15ème place. A trois tours de la fin, je rencontre un problème mécanique et je suis contraint de terminer la course en dernière position. Au général, je suis classé 23ème.”

“Pour une première sur le championnat Elite, je suis super heureux !”

Une entrée en matière prometteuse avant de plonger ce week-end dans le grand bain du championnat Elite dont l’épreuve d’ouverture se disputait sur le circuit de Geugnon, en Bourgogne Franche-Comté. “Je me suis inscrit à cette épreuve tous simplement par curiosité, pour tester mes capacités sur un plus grand championnat. Les bons pilotes sont là avec certains teams officiels et roulent aussi en championnat d’Europe 250 ou encore sur le mondial MX2 pour compléter leur saison. Mon ambition avant ce week-end était juste de me qualifier car celui qui connaît ce championnat connaît aussi la difficulté de se qualifier étant donné le niveau…”

Mais Dorian passe pourtant sans encombre le cap des qualifications avec un excellent chrono. “Je signe le 11ème meilleur temps de mon groupe donc c’est passé ! Quel plaisir d’être là avec tous ces bons pilotes… En première manche, je prends un super bon départ et je me retrouve dans les 10 premiers. Je reste longtemps à la huitième position avant de me faire passer par les deux pilotes officiels Bud Racing et de terminer donc à une incroyable 10ème place. Dans la deuxième manche, je pars dans les 25 premiers et je tombe dans le deuxième virage… A cause de cette chute, mon étrier de frein avant est resté bloqué et il était impossible de repartir. J’abandonne donc la manche. Au général, je me glisse à la 15eme place ! Pour une première, je suis super heureux.”

“Mon ambition pour cette année 2018 est de vivre de nouvelles expériences d’un point de vue personnel afin de mieux connaître ces deux championnats et de rouler avec des pilotes officiels. Je veux prendre du plaisir à moto sur les magnifiques circuits français tout en continuant à évoluer”, explique enthousiaste notre compatriote, toujours par ailleurs à la recherche de partenaires pour l’aider à aller au bout de son aventure. “Je suis toujours en effet à la recherche de sponsors qui pouvant m’aider à aller au bout de cette saison 2018. A ce niveau, les budgets deviennent encore plus importants et sans aide, cela devient très difficile de pouvoir s’aligner sur ces championnats-là. Je suis diplômé en Electromécanique et que je travaille toute la semaine pour pouvoir m’offrir cette aventure…Je tiens d’ailleurs à remercier mon concessionnaire Anquety Motor Sport (Damien Anquety), Yamaha Motor Belguim, Unité graphik (Schair Grégory), JT Racing Development (Jacky Toucheque et Serge Haid), Aménagement intérieur et extérieur (Mickaël Landtmeters) ainsi que mes sponsors privées qui se reconnaitront pour l’aide précieus qu’ils m’apportent.”

 

Interview : Angélique Bouille

Vos commentaires