Motocross

Lucas Adam : “J’ai su gérer ma course !”

Lucas Adam : “J’ai su gérer ma course !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Engagé sur le championnat d’Europe EMX125, Lucas Adam revient du GP de France à Saint-Jean-d’Angély. Le pilote KTM y a en effet montré de belles choses et a le sentiment d’avoir franchi un cap. Il regarde en tout cas l’avenir avec optimisme.

“J’ai connu un début de saison assez bon, avec de très bonnes courses mais aussi de moins bonnes”, nous livre Lucas Adam. “A Valkenswaard, j’étais au bord de la qualification avant de chuter et casser mon levier d’embrayage. A Arco, j’ai passé un super week-end. En séance qualificative, je passe a 0,8 sec de la qualification ! Je passe donc par la Last Chance où je pars tout dernier.  J’ai tout donné pour remonter et prendre une inespérée 4éme place dans le dernier tour! J’ai signé une première manche assez bonne. Je chute au départ et reviens à la 18ème place avant de craquer à la fin et finir 22ème. En 2ème manche, mon embrayage a lâché et je ne peux donc faire mieux que 31ème. Le week-end de Teuschental a en revanche été décevant. Je ne me suis pas qualifié alors que la vitesse était bien là.”

“Les séances de qualification, c’est mon point faible.”

Un week-end frustrant en Allemagne qui n’a pas empêché Lucas d’arriver en pleine confiance sur l’épreuve suivant, le week-end dernier à Saint-Jean-d’Angély. “En arrivant a Saint-Jean, j’étais assez calme, je visais la qualification et je savais que j’en étais largement capable”, poursuit-il. “’Le circuit avait l’air de me convenir donc j’étais vraiment confiant. Le circuit avait été bien hersé mais allait vite sécher au fil des séances d’essais. Il allait donc devenir dur, des conditions que j’ai toujours appréciées. La séance de qualification s’est vraiment bien passée, ce qui m’a surpris car c’est en général mon point faible. J’étais dans le deuxième groupe, la piste était donc déjà un peu tracée. J’ai bien repéré le terrain. Lors de mes tours rapides, je savais être efficace sans faire d’erreur. Je termine 10éme de la séance à 4 secondes du premier et à 2 secondes du deuxième classé. J’étais vraiment satisfait, pour une fois j’ai vraiment bien geré ma séance !”

De bon augure avant de prendre le départ de la première manche de ce round français du championnat EMX125. “La première manche, j’étais pas mal placé après 3 ou 4tours, autour de la 15éme place”, explique Lucas, “puis j’ai largement dû baisser mon rythme à cause d’une crise d’asthme. Je n’étais pas à l’aise sur une piste fort trouée. Je finirai 31éme de la manche. Inutile de préciser que j’étaits vraiment déçu.”

“Pourquoi pas un top-10 en Suisse ?”

Heureusement, la déception du samedi sera vite oubliée. “La 2éme manche fut tout autre chose. Les conditions était boueuses à cause des orages de la nuit. Je sentais que je pouvais faire un bon résultat. Je pars dans les 20, je remonte rapidement à la 10éme place en milieu de manche, puis dans une côte où beaucoup de pilotes tombaient, je tombe a mon tour. Je prends alors 5 à 6 minutes pour repartir car c’était un vrai bourbier ! Je repartirai 23ème pour remonter finalement 14éme.”

“Je suis vraiment content du résultat, j’ai su gérer ma course, sans faire une erreur si ce n’est cette fameuse chute…”, se réjouit Lucas. “J’éspere continuer comme ça le reste de la saison! Il reste 3 courses au championnat d’Europe : Lommel, Frauenfeld et Assen. Pour Lommel et Assen, je vise la qualification car le sable n’est pas ma surface de prédilection. J’aime bien le sable mais j’ai encore du progrès à y faire. Pour Frauenfeld, pourquoi ne pas viser un top-10? Je sais que j’en suis capable avec un bon départ. C’est un circuit que j’apprécie beaucoup.”

Croisons les doigts pour notre jeune compatriote qui a sans doute encore de belles choses à nous montrer face à l’élite européenne du 125cc ! “Je remercie toutes les personnes qui font tout ce qu’ils peuvent pour me permettre de pratiquer ma passion au plus au niveau. Je remercie mes parents, Franck et Jérôme, mes mecanos, Patrick Caps avec qui je travaille depuis peu et qui m’a fait passer un step au niveau pilotage, Gaëtan Bille (Concept Performance), KTM Belgique, Pêcheur Motos, First racing, 100%, Motorex, Odi Grips, Ohlins, Jadoul techrace et Twin Air. Merci à tous !”

 

Photos : Loïc Lassence

Vos commentaires