Motocross

Interview Liam Everts : le rookie de l’EMX125 fait le bilan de sa saison

Interview Liam Everts : le rookie de l’EMX125 fait le bilan de sa saison
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le championnat d’Europe 125cc s’est refermé ce week-end en Suède. Pour Liam Everts, Uddevalla a marqué le point final d’une belle première saison EMX125. Le pilote KTM, 15 ans, termine à la huitième place un championnat particulièrement disputé. Derrière Kay De Wolf, sixième, “Liamski” est le meilleur rookie de la catégorie.

Ce GP de Suède était pour toi une belle manière de conclure la saison européenne, non ?

Liam Everts: «L’entraînement s’est bien passé. J’ai signé rapidement un super tour qui m’a permis d’occuper longtemps la tête de mon groupe. Au final, j’ai pu prendre la cinquième place sur la grille de départ. J’étais très satisfait de ce chrono mais cela m’ a peut-être aussi mis un peu de pression supplémentaire… En première manche, je suis bien sorti de la grille mais je me suis laissé un peu enfermé au premier virage. J’étais 7 ou 8ème, puis je suis retombé à la 10ème place. Alors, je me suis dit: “Maintenant, plus personne ne passe!” Franchement, j’ai été très déçu de cette 10ème place. Dimanche, j’ai eu de nettement meilleures sensations sur la piste.Nous n’avions pourtant pas beaucoup modifié la moto, seulement ajusté les suspensions. J’ai pris un bon départ, même si j’ai touché Kay (De Wolf). J’étais d’abord 8ème puis je suis revenu à la sixième place. Il était ensuite difficile de faire la différence pour prendre la 5ème place. Je suis donc très satisfait de cette sixième place en deuxième manche. “

“L’an prochain, je reste en 125cc avec l’objectif de monter sur le podium final.”

Tu termines huitième de ton premier championnat EMX125. Quel regard portes-tu sur ce résultat ?

Liam Everts: «Je suis très satisfait de cette huitième place. En fait, j’ai vraiment pu continuer à progresser durant la saison. Quand je vois où je me trouvais à Valkenswaard, où je me suis qualifié à peine, et que je me suis qualifié ici en cinquième position, je me dis que c’est très bien. J’ai été aussi très constant. Bien sûr, il y a eu quelques manches moins bonnes, comme à Mantova et en France. En résumé, je pense que nous avons bien progressé. L’année prochaine, je resterai dans la catégorie 125cc avec le souhait de monter sur le podium final.”

La place que tu occupes aujourd’hui en EMX125, cela correspond aux objectifs que tu t’étais fixés l’hiver passé ?

A LIRE EGALEMENT  Vidéo : la chute de Kevin Strijbos à Shanghai

Liam Everts: «Non, certainement pas! En début de saison, la différence avec Kay De Wolf lors des qualifications était très grande. L’hiver a été très difficile pour moi, à cause de la situation de mon père. J’étais aussi vraiment très petit au début de saison. Je devais rouler avec des repose-pieds très hauts et une selle basse. Il était assez difficile pour moi d’accepter que Kay (De Wolf) était beaucoup plus rapide au début. Par contre, j’ai aussi beaucoup appris. Maintenant, je vois 2019 comme une année de transition. C’était certes une saison difficile mais je pense l’avoir bien gérée.”

Liam Everts

Tout était nouveau pour toi cette année: une nouvelle machine mais aussi de nouveaux circuits. Quel a été ton circuit préféré?

Liam Everts: «J’ai trouvé Teutschenthal très beau. J’y ai roulé avec beaucoup de confiance. En fait, je les ai tous aimés sauf Arco di Trento. Uddevalla était également un peu difficile en première manche parce qu’il était très dur. Sur un sol vraiment béton, on n’avait que peu de contrôle. D’une manière générale, tous les circuits étaient en parfait état, très sûrs aussi.”

Que te faut-il pour être devant en 2020 ?

Liam Everts: «Je pense que ma lente croissance me handicape. Cela dépend bien sûr d’une personne à l’autre. D’autres garçons plus âgés ont évidemment plus de force et un meilleur contrôle de leur machine.  J’espère que je vais grandir pour l’année prochaine et gagner du muscle. Rien que ces éléments-là devraient me permettre de franchir un cap supplémentaire.”

Comptes-tu combiner l’an prochain l’EMX125 avec le championnat ADAC 250 ?

Liam Everts: «Ce n’est pas encore certain, nous devons encore prendre notre décision. Ce qui est sûr en effet aujourd’hui c’est que pour l’EMX, j’ai choisi de rester en 125cc. ”

Tu es à présent quatrième dans le championnat ADAC 125cc alors qu’une seule épreuve reste à disputer…

Liam Everts: «J’ai dû abandonner à Tensfeld après une lourde chute. Cela m’a coûté ma troisième place au provisoire. Mais il reste encore une course et on sait très bien que tout peut arriver. Je vais tout donner jusqu’à la dernière seconde!”

 

Vos commentaires