Motocross

Liam Everts coupé dans son élan

Liam Everts coupé dans son élan
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Liam Everts a débuté la saison 2020 en trombe. L’avant-saison avait laissé entrevoir que le jeune Belge avait franchi un cap cet hiver avec des victoires en Angleterre puis en France. La première épreuve du championnat d’Europe 125cc l’a confirmé. Liamski a signé à Matterley Basin sa première victoire européenne. Avant de montrer de très belles choses la semaine suivante dans le sable de Valkenswaard au guidon d’une KTM 250 SX-F. Depuis, Liam ronge son frein. Coupé dans son élan, contraint de faire une pause en espérant relancer cette dynamique positive d’ici quelques semaines.

 

Liam, tu restes sur une deuxième manche vraiment étonnante à Valkenswaard à l’occasion de ta première participation sur le championnat EMX250. Ta prestation sur la 250 SX-F en a surpris plus d’un !

Liam Everts : “Oui, je suis très heureux de ma prestation à Valkenswaard et en particulier de cette deuxième manche. Je suis très mal parti, au-delà de la 20ème place, et je suis parvenu à trouver le bon rythme malgré tout et je l’ai conservé jusqu’au bout malgré la fatigue et un circuit très exigeant pour remonter jusqu’en 7ème position sous le drapeau à damiers. Avec la disqualification de Kay De Wolf (vainqueur de la manche mais sanctionné ensuite pour non respect d’un drapeau jaune, ndlr), je me suis retrouvé 6ème de la manche. J’ai pu constater dans les derniers tours que j’avais encore de la réserve sur le plan physique, ce qui semblait ne pas être le cas de certains de mes concurrents. J’ai ainsi encore gagné deux places dans les dernières minutes de course.”

“Jorge Prado est un modèle pour moi. Vraiment, il m’impressionne !”


Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ton gabari encore relativement léger en comparaison avec tes adversaires ne serait donc pas un handicap pour piloter une 250 à ce niveau ?

A LIRE EGALEMENT  Photos : ADAC MX Masters à Grevenbroich

Liam Everts : “En effet, je dois encore grandir ! Mon physique est cependant très bon, je suis bien préparé. Je soigne aussi beaucoup ma technique de pilotage, exactement comme le fait Jorge Prado. J’aime bien prendre exemple sur lui. Si lui y arrive, pourquoi pas moi ? Jorge est véritablement un modèle pour moi. Il est petit, bien plus petit que beaucoup d’autres pilotes MXGP. Mais il se débrouille, il gagne des courses et des titres. Vraiment, il m’impressionne !”

liam everts

 

Dans la première manche EMX250 à Valkenswaard, tu t’es batty avec Kay de Wolf. Quelle impression as-tu lorsque tu roules avec lui alors qu’il était encore il n’y a pas très longtemps un cran au-dessus de toi ? Il s’est consacré cet hiver à 100% à la 250 alors que toi, tu as partagé ton temps entre la 125 et la 250cc. Tu dois être satisfait de constater ta progression.

Liam Everts : “Oui, évidemment. Kay a la chance de faire partie d’un team officiel. Le duel avec Kay m’a bien plu, c’était vraiment sympa de se battre avec lui. A la fin de la manche, il était un peu plus rapide que moi. Il mérite d’être là où il est. Il a aussi beaucoup travaillé. Le public ne voit pas toujours tout le travail qu’il y a derrière les résultats.”

A la fin de la saison passée, tu as fait le choix de poursuivre une année de plus en 125cc alors que certains pensaient que tu passerais sans attendre en 250cc. Une décision que tu prendrais encore aujourd’hui ?

A LIRE EGALEMENT  Vidéo : les GasGas 2021 dévoilées

Liam Everts : “A ce moment, je n’étais pas encore très grand et la situation n’a d’ailleurs pas vraiment changé. Je crois donc que je prendrais encore la même décision aujourd’hui. Je pense que la 125cc est une excellente cylindrée pour apprendre, notamment apprendre à gérer la pression lorsque tu es en tête d’une manche avec la pression d’une quarantaine de pilotes derrière toi. Mais c’est clair que étant donné la manière dont les choses se sont déroulées à Valkenswaard, je serai sur d’autres épreuves EMX250 cette saison. En parallèle de cela, je ne m’attendais pas non plus à de tels résultats en 125cc. Jamais je ne m’attendais à remporter les deux manches à Matterley Basin. Je continue donc à travailler pour obtenir davantage de beaux résultats comme celui-là.”

Avec la crise du coronavirus qui paralyse les championnats partout dans le monde, il est difficile de se projeter dans le futur pour le moment. A quoi t’occupes-tu pour le moment ?

Liam Everts : “Oui, c’est ainsi. Après Valkenswaard, j’attendais avec impatience de disputer d’autres épreuves EMX250. On doit attendre maintenant de voir comment la situation évolue. Je me concentre à présent sur ma préparation physique et c’est un domaine dans lequel il y a toujours de quoi s’occuper, tu sais ! La semaine prochaine, je vais lancer mon nouveau site web sur lequel mes supporters pourront retrouver mes dernières photos, mon actualité, des vidéos ou encore acheter certains produits de merchandising.”

Texte : T. Jacobs & D. Hermans | Photos : Gino Maes

 

Vos commentaires

Plus de motocross