Motocross MXGP - Saint-Jean d'Angély

MXGP : quelles solutions pour le GP de France… et les autres ?

MXGP : quelles solutions pour le GP de France… et les autres ?
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Initialement prévu les 9 et 10 mai, le GP de France de motocross avait été reporté au week-end des 27 et 28 juin. Les semaines de confinement se succèdent et, de prolongation en prolongation, on ne peut pas vraiment dire que le ciel s’éclaircissent au-dessus des organisations sportives. Si la France annonce le début du déconfinement pour le 11 mai prochain, le Président Macron a par la même occasion signifié qu’aucun événement de masse ne pourrait avoir lieu sur le territoire français avant la mi-juillet au plus tôt. Voilà qui donne un indice intéressant de ce qui nous attend dans d’autres pays de la zone Euro où les autorités n’ont pas encore communiqué sur le processus de sortie du confinement.

Le GP de France prévu à Saint-Jean d’Angély ne pourra donc pas avoir lieu le dernier week-end de juin, c’est certain. Sans compter qu’à cette interdicition s’ajoute le problème de la fermeture des frontières. L’espace Schengen est en effet fermé actuellement et pourrait le rester bien au-delà du mois  juillet. On sait à présent qu’elles le resteront jusqu’à nouvel ordre, Emmanuel Macron l’a précisé hier soir, et certains spécialistes estiment que leur réouverture pourrait attendre jusqu’en septembre.

Bref, les perspectives semblent de plus en plus sombres pour la suite de la saison MXGP et les réaménagements du calendrier seront encore certainement nombreux. Et comme on voit mal la saison se prolonger au-delà du 15 novembre, il va devenir compliqué de replacer systématiquement les GP annulés en fin de saison. De toute évidence, si la saison MXGP reprend, elle devra vraisemblablement faire le deuil de certaines épreuves. A suivre…

Vos commentaires

Plus de motocross