Motocross MXGP

MXGP : Clément Desalle et Romain Fèbvre confiants

MXGP : Clément Desalle et Romain Fèbvre confiants
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Clément Desalle et Romain Fèbvre ont l’habitude de briller dans le sable de Kegums. Alors, c’est évidemment avec impatience mais aussi avec confiance que les deux officiels Kawasaki regardent vers la reprise du championnat MXGP en Lettonie.

Romain Fèbvre a terminé l’an dernier sur la deuxième marche du podium de Kegums à égalité de points avec le vainqueur du GP Tim Gajser. Il a aussi remporté des manches à Kegums en 2015 et 2016. Quant à Clément Desalle, il a remporté le GP de Lettonie en 2010 et a d’ailleurs remporté sa toute première manche en Grand Prix à Kegums en 2009, terminant à la deuxième place du général derrière Cairoli.

Pour Fèbvre, les quatre mois d’arrêt ont été mis à profit pour soigner une sérieuse blessure au genou. Le Français est maintenant de retour à 100%. «Je vais bien», confirme-t-il. «Je n’ai pas pu participer aux deux premiers GP à cause de ma blessure au genou. J’étais déçu évidemment, mais maintenant je suis de retour en forme à 100% et je roule beaucoup. Nous allons reprendre la compétition dans très peu de temps à présent, et c’est juste ce dont nous avons envie après une telle interruption. Ce sera différent, mais nous devons être capables de nous adapter. Trois courses d’affilée sur la même piste, c’est bien. On n’a pas besoin de bouger et peut-être qu’on roulera même entre les trois courses.”

«L’an dernier, j’ai manqué la victoire à Kegums» poursuit Fèbvre. «J’aime la Lettonie. Quand tu ne roules pas, les gens ont tendance à t’oublier, mais cela n’a pas d’importance pour moi. Je veux juste rouler en course avec la nouvelle moto et voir où je me situe. Le championnat sera difficile pour moi, car j’ai raté deux courses, et je dois tout donner maintenant et gagner des manches et des GP.”

“Je sais à présent pour quoi je travaille…”

Quant à Desalle, il aime le calendrier MXGP publié récemment. «C’est un bon calendrier, ils ont fait du bon travail et ce n’est pas facile dans cette situation”, explique le pilote belge. “Nous avons dû travailler avec des pays où un événement tel qu’un GP est possible. Maintenant que ce calendrier est sorti, c’est super de s’entraîner à nouveau davantage. Je sais pour quoi je travaille et je dois être prêt pour ce nouveau format sur une seule journée. Cette pause imposée par le coronavirus a été difficile pour moi. Je dis toujours que j’ai l’habitude de vivre avec l’adrénaline. Du coup, dès qu’elle n’est plus là, ce n’est pas facile. J’ai bien commencé la saison, malgré quelques points négatifs sur lesquels j’ai travaillé. J’ai besoin d’améliorer mes départs. Pour moi, si je peux prendre de bons départs, je suis persuadé que je peux tirer mon épingle du jeu. Je suis confiant et je travaille dans cette direction.”

A LIRE EGALEMENT  Loket : les meilleurs moments de la journée de samedi en images

Le championnat MXGP, interrompu début mars par la crise du coronavirus, reprendra le 9 août prochain en Lettonie, sur la piste de Kegums. Les deux rounds suivants, les 12 et 16 août, se disputeront également sur cette piste avant que le championnat ne s’envole le premier week-end de septembre pour la Turquie.

Vos commentaires

Plus de motocross