Motocross MXGP - Faenza

Clément Desalle : “une situation difficile à accepter”

Clément Desalle : “une situation difficile à accepter”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Onzième et seizième dans les manches du GP de Faenza ce dimanche, Clément Desalle a connu un week-end particulièrement difficile en Italie. L’officiel Kawasaki souffre du cou et du dos et, malgré une bonne vitesse de pointe, n’est pas en mesure de rouler à 100% sur la durée d’une manche.

“Ce fut un GP très difficile pour moi car je me suis blessé au cou et au dos et je n’ai pas pu m’entraîner pour ce GP”, explique Desalle. “Je n’étais en fait même pas sûr de pouvoir rouler ce week-end. Dimanche matin, je ne savais pas à quoi m’attendre mais nous avons fait du bon travail avec notre physio avant puis entre les courses. Dans la première manche, tout s’est bien passé pendant les dix premières minutes, mais après cela, la douleur est revenue et il m’était impossible de suivre le rythme.”

“Mon départ n’a pas été très bon dans la seconde manche mais je me suis rapidement faufilé dans les premiers virages et j’ai pu remonter jusqu’à la cinquième place”, poursuit le pilote Kawasaki. “Mais la suite est malheureusement similaire à la première manche. La douleur était de retour et je ne pouvais pas rester sur le rythme qui était le mien dans les premiers tours. Le motocross est un sport difficile et les blessures auxquelles nous sommes confrontés en font partie. J’ai fait de mon mieux, mais ce n’est évidemment pas une situation facile à accepter. “

Vos commentaires

Plus de motocross