Published On: 13 juin 2024

Une nouvelle session de cours spécifiques « Motocyclisme » sera organisée du 15 au 18 juillet prochains par la FMWB au centre ADEPS de Spa/La Fraineuse.

« Depuis plus de 10 ans, il n’existait plus de formation des Cadres Adeps et FMWB. En effet, une réforme de formation des cadres avait été entreprise, sous l’impulsion de William Froidville et Raphaël Orban, afin de valoriser et d’apporter les équivalences au niveau européen. Réforme qui nous a obligé nous aussi, à refaire tout nos cours spécifiques au motocyclisme », explique Thierry Klutz. « Cette formation des cadres sportifs s’inscrit dans les missions de l’ADEPS mais aussi de la FMWB. En effet, la FMWB, en tant que Fédération reconnue par l’ADEPS, se doit de créer les cours spécifiques en vue de former de futurs cadres sportifs. »

Les formations de cadres sportifs s’inscrivent en effet parmi les missions de l’Administration Générale des Sports (Adeps) consistant à « promouvoir, organiser et encadrer les activités physiques et sportives auprès de la population francophone de Wallonie et de la Région de Bruxelles-Capitale.»

En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), les dispositions relatives à l’encadrement, à la formation et son subventionnement sont fixées dans le cadre d’un décret, qui règlemente notamment l’organisation des formations de cadres sportifs, la reconnaissance des brevets et leur homologation (Décret de la Communauté française visant l’organisation et le subventionnement du Sport en Communauté française, 2006, p. 16-19).

Le cadre sportif est défini comme étant une personne employée à des fonctions pédagogiques, techniques ou d’organisation sportive (Art. 1, §7, Décret de la Communauté française visant l’organisation et le subventionnement du Sport en Communauté française, 2006).

Les formations de cadres sportifs visent à répondre à la nécessité d’un encadrement compétent, devenue réalité. L’importance des formations de cadres sportifs est aujourd’hui reconnue et imposée par les fédérations sportives pour l’encadrement de leurs clubs, dans les centres Adeps pour l’animation des stages sportifs, dans les piscines pour la surveillance des baigneurs et des nageurs, dans les centres sportifs pour la gestion de leurs infrastructures et de leurs personnels, etc.

Tout candidat à une formation aux « métiers du Sport » doit envisager son parcours avec pour objectif de :

  • Découvrir et se former aux différentes dimensions des « métiers du sport » ;
  • S’approprier les moyens pour :
  • Animer, initier, former, entraîner, etc. (formations à vocation pédagogique)
  • Prévenir, surveiller, secourir, etc. (formations à vocation sécuritaire)
  • Gérer, manager, diriger, etc. (formations à vocation managériale) ;
  • Doter le monde sportif d’un encadrement qualifié et compétent ;
  • Favoriser le recrutement de sportifs ;
  • Obtenir sa licence de coach (condition obligatoire pour certaines disciplines sportives) ;
  • Accéder au subventionnement public ;
  • Faire valider la labellisation de son club ;
  • etc

A l’issue de différents parcours de formation, les candidats se verront décerner un ou plusieurs brevets qui sont dûment homologués et reconnus à travers tout le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Certains brevets pourront même permettre d’obtenir une équivalence dans certains états membres de l’Union européenne.

Les domaines de formation de la « filière Adeps » couvrent des « métiers de cadre sportif » à différentes vocations : sécuritaire, pédagogique ou managérial.

« Dès 2021, avec l’aide de Gregory Rousseau, Tim Louis, Jammy Cornil, Jérémy Renkens (tous Bachelier ou Master en EP/SM), nous avons finalisé tous les cours spécifiques dont nous avions la charge », poursuit Klutz. « Une partie du travail avait déjà été effectué sous l‘impulsion de Marc Parizel et d’anciens brevetés comme Fred Fiorentino, Jérémy Coen et Maurane Debarquin ».

« En effet, les Cours Généraux sont créés en enseignés en E-learning par l’adeps et nous, en tant que fédération reconnue, nous avons à charge de créer et enseigner les cours généraux. En 2022, nous avions finalisé les cours spécifiques et nous avons donc pu lancer la première Formation des Cadres Cours Spécifiques Motocyclisme que nous avons renouvelée en 2023 et que nous renouvelons encore cette année ! Nous allons organiser une nouvelle Formation des Cadres Cours Spécifiques au centre adeps de Spa/La Fraineuse. Formation qui se déroulera sur 4 jours, à savoir du 15 au 18 juillet 2024. »

A lire également :   MXGP à Loket : triplé belge dans la manche qualificative MX2

Pour suivre cette formation, les candidats doivent :

A lire également :   MXGP : suivez les classements du GP de Loket en direct

Etape 1 : S’inscrire aux Cours Généraux dispensés par l’Adeps en e-Learning, en fonction du niveau qu’on souhaite atteindre et de son niveau actuel.

Pour ce faire, consultez la page ‘ Les formations ADEPS – Fédération Motocycliste Wallonne de Belgique (fmwb.be) ‘ sur notre website ou surle site de l’adeps. Etape 1: Les cours généraux « Initiateur » – Formation des cadres (cfwb.be)

Ces cours sont génériques pour tous les futurs brevetés ADEPS, quelle que soit la discipline sportive dont ils sont spécialistes. La formation est en e-Learning et le montant de l’inscription est à charge du candidat. Une fois inscrit, le responsable « Formation de Cadres » revient vers le candidat par mail avec un code d’accès et un mot de passe lui permettant d’accéder au site de e-Learning.

Etape 2 : Le e-Learning consiste à suivre des vidéos explicatives.

Après les avoir visionnées attentivement, le candidat peut directement passer à l’évaluation de ses connaissances. Il doit obtenir la note maximale pour passer à l’étape suivante. Il n’y a pas de limite quant au nombre de tentatives pour obtenir une évaluation à 100%. Lorsque l’ensemble des modules ont été réussis, le lauréat reçoit une confirmation de sa réussite par courriel.

Etape 3 : Suivre les formations spécifiques qui seront dispensées par la FMWB.

Une nouvelle session pour les candidats « Moniteur sportif initiateur » débutera en juillet 2024. Le bulletin d’inscription  Microsoft Word – 2024 – Appel à candidats – Formation de cadre MSIn Motocyclisme.docx (fmwb.be)   et toutes les infos via le lien suivant Devenir « Moniteur » à la FMWB – Fédération Motocycliste Wallonne de Belgique

Etape 4 : Après avoir suivi les formations spécifiques et réussi les tests, place aux stages pratiques !

Le candidat doit alors participer à des stages et prouver ses aptitudes à enseigner la pratique de la moto. Il est encadré par des maîtres de stages brevetés.

Etape 5; En parallèle ou après ces formations, suivre et réussir une formation « secourisme » également dispensée par la l’adeps, la LFBS ou organisé par notre Fédération une fois par an.

Quelles sont les avantages liés à l’obtention de ce brevet ?

  • Obtenir les compétences spécifiques qui permettent d’enseigner l’initiation à la pratique de la moto.
  • Une reconnaissance tant de la part de l’adeps que de la FMWB.
  • La possibilité de faire profiter votre club ou de vous faire profiter des avantage liés à ce brevet, comme par exemple, des subsides Adeps dans le cadres d’encadrements/stages moto :  https://www.transversal.cfwb.be/sub/extranet/dispositif-consulter.sub?sigle=sASL-PR-1A et https://www.transversal.cfwb.be/sub/extranet/dispositif-consulter.sub?sigle=sASL-MO-1A.
  • Devenir coachs FMWB. Les coachs qui encadrent les stages Jeunes Talents doivent être en possession de ce brevet.
  • Devenir Moniteur motocyclisme lors de stages adeps. En effet, ce sont majoritairement aux détenteurs du brevet MSIn Motocyclisme que je fais appel pour les stages adeps d’initiation à la moto électrique/multisport. En 2024, ce sont 7 semaines de stages adeps qui sont organisés et des cycles sportifs au centre adeps de Spa La Fraineuse.
  • D’autres projets d’encadrements/stages motocyclisme sont en cours de développement. C’est bien évidemment aux brevetés que nous ferons appels prioritairement ….

Plus que jamais, pour ceux qui souhaitent transmettre leur passion, des opportunités existent et d’autres vont encore éclore.

« Nous avons une discipline attractive mais l’initier demande des compétences particulières, tant pour assurer une sécurité optimal du pilotes que pour lui apprendre, dès le début, la bonne position, les bons réflexes, les bons automatismes », conclut Thierry Klutz. « A ce jour, des pilotes comme Mattéo Puffet, Maxime Lurkin ou même Fabrice Lambert, kiné/ostéopathe/préparateur physique bien connu dans le milieu de la moto, ont suivi la formation. »